Mariage pour tous : Elton John dénonce « l’hypocrisie » du Vatican

CLASH L’artiste rappelle que le Saint-Siège a investi plus d’un million de dollars dans son biopic « Rocketman »

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Elton John et son époux David Furnish au festival de Cannes pour la présentation de «Rocketman» en 2019
Le chanteur Elton John et son époux David Furnish au festival de Cannes pour la présentation de «Rocketman» en 2019 — Kika Press

Pour Elton John, le Vatican fait preuve d’une grande « hypocrisie » en réaffirmant le caractère illicite de l’union entre deux personnes du même sexe aux yeux de l’Eglise. En effet, la Congrégation pour la doctrine de la foi, institution vaticane en charge de la préservation du dogme catholique, a fait savoir ce lundi par la publication d’un document approuvé par le pape François que les mariages homosexuels ne pouvaient être bénis et demeurent, en résumé, un « péché ».

Dans ce cas-là, Elton John aimerait comprendre pourquoi le Saint-Siège a participé au financement de Rocketman, le biopic de 2019 qui lui est consacré et dans lequel l’homosexualité de l’artiste est loin d’être dissimulée, bien au contraire.

Un placement comme un autre

« Comment le Vatican peut-il refuser de bénir les mariages homosexuels parce qu’ils sont des "péchés", et faire un beau profit en investissant des millions dans Rocketman - un film qui célèbre le bonheur que j’ai trouvé en me mariant avec David (Furnish, son mari) ?? », s’est interrogé Elton John sur Twitter.

Effectivement, d’après une enquête menée par le journal italien Corriere della Sera au sujet des investissements de secrétariat d’Etat du Vatican, le Saint-Siège a bien participé à hauteur de 1,18 million de dollars au financement du film. Toutefois, cet investissement est, d’une certaine manière, indirect puisque cette participation a été consentie par le fonds, basé à Malte, Centurion Global Fund, au sein duquel le Vatican est majoritaire. Ce qui fait qu’outre Rocketman, l’Etat pontifical a également participé au financement du reboot de Men in Black de 2019. Des investissements qu’on imagine assez mal dictés par la voix du Saint-Esprit, mais qui contribuent à son train de vie.