« La Voix humaine » : Almodovar sublime le poème de Cocteau par la grâce de Tilda Swinton

COURT-METRAGE Le cinéaste Pedro Almodovar et l’actrice Tilda Swinton collaborent pour la première fois pour « La Voix humaine » disponible en DVD et VOD ce vendredi

Caroline Vié

— 

Almodovar adapte "La Voix Humaine" avec Tilda Swinton — 20 Minutes
  • Ce film de trente minutes s’inspire d’un monologue écrit par Jean Cocteau.
  • Tilda Swinton est impériale dans cette œuvre où l'on reconnaît les couleurs de Pedro Almodovar.
  • La poésie de ce conte féministe le rend magnifique.

Un peu de poésie dans un monde brutal. La Voix humaine, monologue écrit en 1929 par Jean Cocteau, connaît une nouvelle vie. Ce sont Pedro Almodovar (derrière la caméra) et Tilda Swinton (devant) qui offrent une version sublime de cette œuvre disponible ce vendredi en DVD et VOD.

Ce court métrage d'une trentaine de minutes, dans lequel une femme au téléphone exprime sa façon de penser à l’homme qui l’a quittée, n’a rien d’une pièce de théâtre filmée. Le réalisateur espagnol et l'actrice britannique, qui collaborent ici pour la première fois, l’expliquent dans l’entretien proposé en supplément du DVD.

Femme en pleine crise de nerfs

« J’aime l’idée de surprendre, déclarait Pedro Almodovar lors d’une intervention virtuelle au New York Film Festival  en septembre 2020. Ce film me ressemble sans être semblable à ce que je fais d’habitude. » Il offre à Tilda Swinton un rôle écrasant qu’elle tient avec une sensibilité d’instrument de musique. « Je savais qu’il en ferait un film d’Almodovar et qu’il apporterait sa vision au texte de Cocteau », précisait la comédienne lors du même entretien.

On ne saurait donner tort à Tilda Swinton. Les couleurs chatoyantes pour mettre en évidence la douleur d’une femme délaissée comme le jeu entre théâtre et cinéma sont délectables pour les yeux comme pour les oreilles. La passion cinématographique du cinéaste pour sa comédienne est évidente dans chaque plan.

Qu’elle tente de mettre le feu au décor ou qu'elle s'acharne sur le costume de l’infidèle à coups de hache, Tilda Swinton, impériale, règne sur le film. Cette nouvelle version de La Voix humaine démontre que le réalisateur madrilène est toujours aussi fort pour faire parler les femmes. (Pathé, 12,99 €).