César 2021: Adèle Haenel a refusé de remettre un prix à la prochaine cérémonie

CEREMONIE Marina Foïs, la maîtresse de cérémonie des César, a expliqué qu’Adèle Haenel a « décliné » la proposition « pour des raisons qui lui appartiennent »

A.D.
— 
Adèle Haenel à la cérémonie des César, le 28 février 2020.
Adèle Haenel à la cérémonie des César, le 28 février 2020. — Christophe Ena/AP/SIPA

Il y a un an, Adèle Haenel faisait une sortie fracassante lors de la 45e cérémonie des Césars. Après que le César de la meilleure réalisation a été décerné à Roman Polanski, elle s’est levée et a crié son indignation « La honte ! ». Marina Foïs, la maîtresse de cérémonie des César 2021, a expliqué sur le plateau de C à vous sur France 5 qu’elle a proposé à l’héroïne des Combattants de remettre un prix. Ce qu’Adèle Haenel a refusé catégoriquement.

« Je lui ai proposé de remettre un prix et elle a refusé. Elle a décliné comme plein d’autres pour des raisons qui lui appartiennent », a lancé Marina Foïs. Et d’expliquer que la scène des César « fait peur à plein de gens. Du coup, les gens qui sont sur scène, ils auront envie d’être là, ce qui est super ».

« Il fallait se débarrasser de ce climat toxique »

Après la polémique autour de Roman Polanski, et à la suite d’une tribune de professionnels qui ont critiqué le fonctionnement « élitiste et fermé » de l’Académie, la direction des César, critiquée de toutes parts, a annoncé mi-février sa « démission collective ».

Marina Foïs a été choisie en tant que maîtresse de cérémonie parce qu’elle est féministe et qu’elle a dénoncé fermement des pratiques de l’ancienne direction. L’actrice souhaitait symboliser la nouvelle ère des César en invitant Adèle Haenel, la figure emblématique du mouvement #MeToo en France.

« Eric Toledano le dit très bien : il fallait se débarrasser de ce climat toxique. S’en débarrasser, ça ne veut pas dire éviter, ça ne veut surtout pas dire exclure. Ça veut dire évidemment inclure », analyse Marina Foïs.

« Adèle, il me paraissait normal de lui proposer d’être là. Ses prises de parole ont été très courageuses et très importantes », salue la maîtresse de la 46e cérémonie des César. Et d’ajouter : « Je l’ai invitée aussi parce que c’est une actrice que j’admire. Aussi simplement que ça ».