César 2021 : Marina Foïs en toute décontraction dans la première bande-annonce de la cérémonie

CAISSE DE RESONANCE Canal+ a donné le ton de la cérémonie des César 2021 avec un premier teaser étonnant

C.R.

— 

Marina Foïs dans un grand moment de gêne
Marina Foïs dans un grand moment de gêne — Capture d'écran/Canal+

On se disait bien que quelque chose clochait. Vendredi, Canal+ a dévoilé la première bande-annonce de la 46e édition des César. Dans une (très) longue marche sur une toute petite scène, Marina Foïs délivre un discours sur l’obscurité dans laquelle le cinéma français est plongé depuis un an.

Tout au long de ce teaser, la maîtresse de cérémonie fait du surplace avec un ton très solennel. « Il y a eu Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, et toutes celles qu’on ne peut plus faire. Le temps d’une éclaircie dans les Cévennes, on s’est réjoui de dire Adieu aux cons et pour autant, on a tous hâte d’Effacer l’historique de 2020 et de retrouver notre ADN », énumère-t-elle en faisant un clin d’œil aux quelques longs-métrages qui ont marqué l’année.

Un sketch qui fait du bruit

On aurait pu imaginer que la comédienne désirait adopter une posture de porte-parole des acteurs d’un cinéma en souffrance mais le naturel est finalement vite revenu au galop. « La 46e cérémonie des César sera l’occasion de célébrer un cinéma durement touché mais debout, vivant et impatient. Alors oui, on sera peut-être un peu moins légers, on rira peut-être un peu moins que d’habitude, mais on sera là ensemble », raconte-t-elle avant de… lâcher un bruyant pet.

Catastrophée, Marina Foïs s’exclame « J’ai pété en marchant comme un cheval » avant de s’effondrer de honte sur scène. Dans un plan large, on découvre alors le tapis de course sur lequel elle marchait depuis le début de cette bande-annonce.

Voilà un teaser qui donne un aperçu de cette 46e cérémonie, marquée par les treize nominations du film Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait d’Emmanuel Mouret. Suivent Adieu les cons d’Albert Dupontel et Eté 85 de François Ozon, chacun nommés à douze reprises.