César 2021: Maïmouna Doucouré explique comment réussir dans le cinéma sans argent ni piston

CINEMA La jeune réalisatrice, nommée aux César pour « Mignonnes », raconte à notre partenaire Brut comment faire un film sans connexions dans le milieu du cinéma

Stéphane Leblanc

— 

Maimouna Doucouré en 2017
Maimouna Doucouré en 2017 — Henri Collot/SIPA

Elle n’avait pas un rond ni aucune connexion dans le milieu du cinéma. Ce qui n’a pas empêché Maïmouna Doucouré de réaliser un premier film engagé, nommé aux César : Mignonnes, portrait très réaliste d’adolescentes d’aujourd’hui confrontées à l’image hypersexualisée qu’elles peuvent renvoyer.

Fille d’un éboueur et d’une femme de ménage, la jeune réalisatrice franco sénégalaise n’avait pas d’argent, elle ne connaissait personne…
Elle a quand même réussi à faire un premier court-métrage en 2013, puis un second (primé aux César 2017, déjà), puis un premier long l’an dernier.

Même si Maïmouna Doucouré était récompensée ce vendredi soir lors des César, elle n’aurait sans doute pas le temps de rappeler ses conseils à qui veut débuter dans le cinéma, comme elle l’a fait à notre partenaire Brut.