Chloe Zao va réaliser une nouvelle adaptation de « Dracula » en western futuriste

TOURNAGE La dernière apparition majeure du vampire remonte à 2014 dans « Dracula Untold » avec Luke Evans

20 Minutes avec agences
— 
La réalisatrice Chloe Zhao
La réalisatrice Chloe Zhao — The Photo Access/Cover Images

Après le succès critique total de Nomadland, Chloe Zhao s’attaque à un monstre sacré de la culture populaire : Dracula. La réalisatrice a en effet signé avec Universal pour développer un remake du classique de l’horreur. Et il ne faut pas s’attendre à une copie du film des années 1930 avec Bela Lugosi dans le rôle du vampire. Le Dracula de Chloe Zhao sera… un western futuriste, d’après Variety.

« J’ai toujours été fascinée par les vampires et le concept de l’Autre qu’ils incarnent. Je suis très enthousiaste à l’idée de travailler avec l’équipe d’Universal pour réimaginer un personnage aussi aimé », a-t-elle déclaré à la publication.

Universal mise beaucoup sur Chloe Zhao

Depuis sa création en 1897 dans le roman de Bram Stoker, Dracula n’en finit pas d’être réinterprété et réinventé. Devenu célèbre sur le grand écran avec le film de Tod Browning en 1931, quelques années après le Nosferatu de F.W. Murnau (inspiré par l’œuvre classique mais sans le titre original, pour des raisons légales), le comte Dracula revient régulièrement au cinéma, d’abord dans les années 1940 avec John Carradine, puis dans les années 1950, 1960 et 1970, sous les traits de Christopher Lee. En 1992, c’est Gary Oldman qui interprète le personnage dans le film de Francis Ford Coppola.

Depuis, toutes les tentatives de reboot se sont avérées être des échecs critiques, et souvent des échecs commerciaux. La dernière incursion hollywoodienne en Transylvanie, avec Dracula Untold en 2014, n’a généré aucun enthousiasme autour du personnage. A tel point que, même avec 217 millions de dollars de recettes au box-office, et alors que Luke Evans, l’acteur principal, avait signé pour une série de films, aucune suite n’a finalement été envisagée.

Universal mise donc beaucoup sur Chloe Zhao, qui s’est imposée comme une des réalisatrices les plus demandées du moment après Nomadland, annoncé comme un candidat très sérieux aux Oscars cette année. « L’objectif singulier de Chloe met en lumière les histoires des oubliés et des incompris. Nous sommes ravis de travailler avec elle alors qu’elle réimagine l’un des personnages extérieurs les plus emblématiques jamais créés », a déclaré à Variety Peter Cramer, président d’Universal Pictures.