Oliver Stone a reçu le vaccin russe et Ian McKellen est « euphorique » après avoir été vacciné par Pfizer

COVID-19 Les deux stars du cinéma font partie de la population à risque

20 Minutes avec agences

— 

Le réalisateur Oliver Stone
Le réalisateur Oliver Stone — Hubert Boesl/picture-alliance/Cover Images

Hors de France, les vaccins commencent à être injectés aux personnes vulnérables et aux personnels de santé, et les stars s’y plient aussi. Le cinéaste américain Olivier Stone a même préféré le faire au plus vite et a accepté de recevoir le vaccin russe. Alors qu’il était en tournage à Moscou pour un documentaire sur le changement climatique, le réalisateur de Platoon a confié à la chaîne locale Channel One qu’on lui avait injecté le Sputnik V.

« J’ai reçu un vaccin il y a quelques jours. Je ne sais pas si ça va marcher, mais j’ai entendu de bonnes choses sur le vaccin russe. Je suis plein d’espoir. C’est un très bon vaccin, je ne comprends pas pourquoi il est ignoré à l’ouest », a expliqué le réalisateur de 74 ans.

Le vaccin Sputnik V, efficace selon ses créateurs à 91,4 %, est déconseillé aux personnes qui ont plus de 60 ans, sur lesquelles il pourrait être dangereux, rappelle The Moscow Times.

Vaccination euphorique

De son côté, Ian McKellen, citoyen britannique de 81 ans, a pu recevoir une injection du vaccin de Pfizer/BioNTech, proposé aux personnes vulnérables outre-Manche depuis quelques jours. Le Royaume-Uni est d’ailleurs le premier pays européen à proposer le vaccin.

« C’est un jour très spécial. Je suis euphorique. Tous ceux qui ont vécu longtemps savent qu’ils sont encore en vie grâce aux vaccinations. Les anciens vont accepter le vaccin à 100 %, et c’est normal, parce qu’on ne le prend pas que pour soi, on le prend pour tous nos proches. On fait notre part pour la société », a-t-il déclaré au Evening Standard, après avoir reçu ses deux premières doses.

« Évidemment, c’est sans douleur. C’est pratique, et après avoir pu être en contact et rencontré des membres des services sanitaires et après les avoir remerciés pour leur travail, je n’ai aucune hésitation à recommander le vaccin à tout le monde », a conclu l’interprète de Gandalf dans le Seigneur des Anneaux.

Le vaccin Pfizer/BioNTech est efficace à 95% selon les résultats de l’essai clinique, mais reste déconseillé aux personnes souffrant d’allergies importantes.