Coronavirus : Les salles de cinéma « absolument pas essentielles » dans le contexte actuel selon Mathieu Kassovitz

REACTION Mathieu Kassovitz a réagi aux annonces de Jean Castex ce jeudi soir sur BFM TV

A.D.

— 

Mathieu Kassovitz au Festival de Cannes en 2019.
Mathieu Kassovitz au Festival de Cannes en 2019. — Vianney Le Caer/AP/SIPA

Alors que les exploitants naviguent entre colère et incompréhension à la suite de l’annonce par Jean Castex ce jeudi que les lieux culturels resteraient fermés au moins jusqu’au 7 janvier 2021, le cinéaste Mathieu Kassovitz a été invité à réagir le plateau de 22H Max sur BFM TV. Le réalisateur du film culte La Haine estime que les salles de cinéma ne sont « absolument pas essentielles dans la situation dans laquelle on est », et dénonce « une forme d'ego mal placé ». 

« Vous avez la télé, vous pouvez regarder des films à la maison », relativise-t-il, ajoutant que  « le cinéma n'est plus essentiel comme il a pu l'être à une époque». 

« Les cinémas sont voués à disparaître »

Pour le réalisateur, « le futur du cinéma, malheureusement, n'est plus là. C'est comme se battre pour qu'une espèce animale ne disparaisse pas. (...) Les cinémas sont voués à disparaître et là, c'est juste un accélérateur. Il y a beaucoup de salles qui ne seront plus là à la rentrée, beaucoup de propriétaires de cinémas qui vont être obligés de vendre » 

Et d’ajouter : « Le cinéma va évoluer, comme la société évolue, mais le plus important c'est de voir comment on va se sortir de ça ». Mathieu Kassovitz estime que si le gouvernement rouvrait les salles de cinéma et autres lieux culturels dès maintenant, « on le leur reprocherait ».