Le réalisateur qui s'était moqué d'un acteur lors d'une audition sur Zoom présente ses excuses

CINEMA Pensant avoir coupé le son, le réalisateur s’était notamment moqué de l’appartement de l’acteur

C.W.

— 

En audition sur Zoom, Lukas Gage avait subi les moqueries d'un réalisateur qui avait oublié de couper son micro.
En audition sur Zoom, Lukas Gage avait subi les moqueries d'un réalisateur qui avait oublié de couper son micro. — Capture d'écran compte Twitter de Lukas Cage.

Des excuses, et une pointe de mauvaise foi. Après s'être moqué des conditions de vie d'un jeune acteur et de « ces pauvres gens qui vivent dans ces petits appartements », lors d’une audition par Zoom (pensant à tort avoir coupé son micro), le réalisateur vient de s’adresser à lui dans une lettre ouverte.

« Je présente à Lukas Gage des excuses sincères et sans fard pour mes propos offensants, mon comportement non professionnel lors de l’audition et pour ne pas lui avoir accordé la concentration et l’attention qu’il méritait », écrit Tristam Shapeero, dont l’identité n’était alors pas encore connue. S’il qualifie ses propos « d’inacceptables » et « insensibles », le réalisateur tente tout de même de renverser la situation à son avantage.

Une définition différente du mot « pauvre »

Il explique avoir tenu cette audition en plein mois d’août « après quatre mois de confinement » : « C’était émouvant de voir des acteurs travailler si dur pour gagner les quelques rôles disponibles et nous [ses collègues et lui] avons été profondément émus par la passion de ces jeunes dans des circonstances extraordinaires. » Selon lui, le mot « pauvre » était à comprendre « dans le sens qui mérite de la sympathie, par opposition à tout jugement économique ». « Mes paroles ont été prononcées depuis un lieu où l’on imaginait réellement ce que les acteurs devaient endurer, coincés dans des espaces restreints, trouvant en eux-mêmes le moyen de donner une performance qui leur permette de gagner un rôle dans ces conditions », poursuit-il.

Pour conclure, Tristam Shapeero promet d’être plus dans l’empathie, et de devenir un meilleur collaborateur. Et d'embaucher Lukas Gage?