VIDEO. Gal Gadot fait à nouveau équipe avec Patty Jenkins pour un biopic historique sur Cléopâtre

TOURNAGE L'actrice produira également le film avec son mari

20 Minutes avec agences

— 

La réalisatrice Patty Jenkins et l'actrice Gal Gadot
La réalisatrice Patty Jenkins et l'actrice Gal Gadot — AdMedia/Starface

Après avoir incarné la super-héroïne archétypale avec Wonder Woman, Gal Gadot se lance un nouveau défi, avec un personnage grandiose : celui de Cléopâtre. La star a annoncé sur ses réseaux sociaux qu’elle avait décidé de lancer le projet avec Patty Jenkins, qui l’a déjà dirigée dans les deux premiers films Wonder Woman (la sortie de Wonder Woman 1984, le nouvel opus, a d’ailleurs été repoussée).

« Comme vous l’avez peut-être entendu, je fais équipe avec@PattyJenks et@LKalogridis pour porter sur grand écran l’histoire de Cléopâtre, reine d’Égypte, d’une manière jamais vue auparavant », a-t-elle écrit, précisant que pour la première fois, le personnage serait raconté « à travers le regard des femmes, à la fois derrière et devant la caméra. Nous sommes particulièrement ravies de l’annoncer pendant l'#InternationalDayoftheGirl ».

Girl Power Antique

Pour le projet, la réalisatrice Patty Jenkins et l’actrice principale, qui coproduira également le projet avec son mari Jaron Versano, se sont associées à la scénariste Laeta Kalogridis, qui a écrit notamment Shutter Island. « Nous espérons que les femmes et les filles du monde entier, qui aspirent à raconter des histoires, ne renonceront jamais à leurs rêves et feront entendre leur voix, par et pour d’autres femmes », a conclu la star.

Variety, qui a relayé l’information, indique que la Paramount a gagné une guerre d’enchères âpre pour obtenir les droits de distribution du film le week-end dernier. On ignore encore la date de sortie prévue de ce film qui n’a donc pas encore été écrit, mais le studio aurait d’ores et déjà décidé de prévoir un énorme budget, à la hauteur de son personnage principal et de le sortir « au plus vite ».

La Cléopâtre mythique d’Elizabeth Taylor, en 1963, avait failli mettre sur la paille la 20th Century Fox à l’époque, mais le résultat était plutôt réussi : le film a remporté quatre Oscars, y compris celui du meilleur film, l’année suivante.