VIDEO. Patty Jenkins (« Wonder Woman ») a peur que plus personne n’aille au cinéma après la pandémie

PANDEMIE Toute l'industrie est en danger aux Etats-Unis alors que les salles de cinéma sont fermées

20 Minutes avec agences

— 

La réalisatrice Patty Jenkins et l'actrice Gal Gadot sur le tournage de Wonder Woman
La réalisatrice Patty Jenkins et l'actrice Gal Gadot sur le tournage de Wonder Woman — Landmark/Starface

Les spectateurs vont-ils arrêter d’aller au cinéma même si la pandémie de Covid-19 se calme ? C’est ce que semble penser Patty Jenkins. La réalisatrice de Wonder Woman a livré une analyse très pessimiste de la situation dans une interview pour Reuters. Et selon elle, c’est tout simplement le cinéma qui est en péril actuellement.

« Si on continue à fermer (les salles), le processus ne sera pas réversible. Il est possible que les gens perdent l’habitude d’aller au cinéma pour toujours », a-t-elle expliqué. La cinéaste fait partie des grands noms de l’industrie à avoir demandé au gouvernement américain une aide financière pour le secteur du cinéma tout entier.

Dur de se remettre

Alors que les cinémas ont rouvert un peu partout dans le monde, la situation reste particulièrement catastrophique au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, précise Patty Jenkins. « Je ne pense pas que qui que ce soit ait envie de vivre dans un monde où la seule option serait d’emmener vos enfants voir un film dans votre salon, et n’avoir aucun endroit pour se retrouver pour un rendez-vous galant », a expliqué la réalisatrice.

Le prochain Wonder Woman, lui aussi réalisé par Patty Jenkins, ne sortira donc pas directement en streaming, comme certaines superproductions se sont résolues à le faire (à l’image de Mulan, de Disney), et a vu sa date de sortie repoussée, de juin à décembre 2020. « J’espère qu’on pourra être parmi les premiers à revenir en salles et à apporter ça dans la vie des gens », a conclu la réalisatrice.