« Parents d’élèves »: Camélia Jordana et Vincent Dedienne sonnent la récré

COMEDIE Camélia Jordana en maîtresse d’école et Vincent Dedienne en baby-sitter sont les seuls adultes à ne pas être « Parents d’élèves » dans le film de Noémie Saglio, qui ressort ce mercredi en salles

Stéphane Leblanc

— 

Camélia Jordana et Vincent Dedienne sont "Parents d'élèves" — 20 Minutes
  • Vincent Dedienne joue un baby-sitter et Camélia Jordana une maîtresse d’école dans « Parents d’élèves ».
  • Il s’agit d’une comédie signée Noémie Saglio, dans laquelle les parents du titre en prennent pour leur grade.
  • Il faut dire que les deux acteurs s’en donnent à cœur joie.

EDIT du 18 mai 2021 : Alors que les cinémas rouvrent leurs salles ce mercredi après plusieurs mois de fermeture, 20 Minutes vous propose la relecture de cet article publié à l’occasion de la sortie initiale du film, le 7 octobre 2020.

Le film Parents d'élèves fait partie de ces comédies françaises sympathiques qui flirtent avec les angoisses typiques des personnages évoqués dans leurs titres. Il y a eu Les Profs, cette fois ce sont les parents d'élèves d’une classe de primaire, vus comme une horde féroce prête hanter les jours et les nuits d’une institutrice accrochée d’une main à Dolto, de l’autre aux enfants de sa classe.

Noémie Saglio, la créatrice de La Connasse, a le bon ton de brosser les parents du film à la paille de fer. Il faut les voir ruer dans les brancards, à la fois « hyper investis dans la scolarité de leurs enfants », comme le souligne Camélia Jordana à 20 Minutes, et « menteurs complètement névrosés qui projettent leurs angoisses sur tout le monde et particulièrement leurs gosses », toujours selon elle.

Baby-sitter et père de substitution

Comme le précise encore la brune actrice, la question du film est de « voir comment cet écosystème évolue »… « Comment tout cela fonctionne », traduit Vincent Dedienne qui incarne un éternel « adulenfant », comme l’acteur qualifie son personnage de baby-sitter à la vocation de père de substitution. Et sous la baguette alerte de Noémie Saglio, cela fonctionne très bien. En tout cas dans la joie et à coups de franche rigolade, malgré les coups tordus des uns et des autres. Un parent d’élève aurait en effet tort de faire la fine bouche quand il est entouré de Camélia Jordana et de Vincent Dedienne, êtres aussi exquis à l’écran qu’ils sont drôles dans la vie (ou l’inverse).

Quand on a un baby-sitter comme celui-là, un peu papa poule sur les bords, et une maîtresse comme celle-là, prête à perdre un groupe d’enfants en forêt ou à faire cours à la piscine en maillot de bain, on peut se dire que l’année scolaire commence bien. Et ce malgré le Covid-19, absent du film car l’épidémie ne s’était pas encore déclarée. On aurait pourtant rêvé d’entendre les enfants du film se moquer : « Haut les mains, peau de lapin, le Covid en maillot de bain ». Pour qu’il aille se rhabiller et disparaisse à tout jamais.