« Mon Cousin » : Jan Kounen réinvente le buddy-movie avec Vincent Lindon et François Damiens

COMEDIE Vincent Lindon et François Damiens s’opposent et se complètent dans « Mon Cousin », buddy movie de Jan Kounen en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

Vincent Lindon et François Damiens dans «Mon Cousin» de Jan Kounen
Vincent Lindon et François Damiens dans «Mon Cousin» de Jan Kounen — Pathé
  • Vincent Lindon incarne un PDG psychorigide et François Damiens son parent simplet dans « Mon cousin » de Jan Kounen.
  • Ce « buddy movie » s’inscrit dans la tradition des comédies de Francis Veber.
  • Le choc entre les personnages est classique mais savoureux.

Les duos à la Francis Veber, de La Chèvre aux Fugitifs, sont incontournables dans le cinéma français. Jan Kounen s’enfonce dans la brèche ouverte notamment par Gérard Depardieu et Pierre Richard pour faire danser un pas de deux comique à Vincent Lindon et François Damiens dans Mon cousin.

La cohabitation entre un homme d’affaires au cœur de pierre et son parent un peu simplet, à qui il veut faire signer un contrat, met face à face deux acteurs aux tempéraments et aux carrières qui semblent aussi antinomiques que celles de leurs personnages. Ce choc est tout autant celui des comédiens que celui du réalisateur, absent des grands écrans depuisCoco Chanel et Igor Stravinsky, réalisé il y a onze ans

Le choc Jan Kounen

Jan Kounen n’est pourtant pas réputé pour ses comédies. Le réalisateur de Bluberry s’y était pourtant déjà essayé avec succès avec 99 francs et la satire télévisée The Show où il brocardait le système avec un humour ravageur. Il s’est assagi pour Mon cousin où il prend un plaisir palpable à revisiter un concept devenu un classique depuis L'Emmerdeur d’Edouard Molinaro en 1973 avec Jacques Brel et Lino Ventura.

« Le film contient les fondements de ce qu’est, pour moi, une comédie « à la française », explique Jan Kounen dans le dossier de presse : une histoire originale, bâtie autour de deux types qui ne se supportent pas mais qui doivent être ensemble, jouée par deux grands acteurs très différents l’un de l’autre. » Moins novateur visuellement que ses précédents films, Mon cousin coche malgré tout toutes les cases d’un divertissement bien ficelé.

Le choc des acteurs

Il y avait longtemps que Vincent Lindon n’avait pas fait autant rire et ce registre du « buddy movie » lui convient d’autant mieux que le réalisateur a ajouté une bonne dose de tendresse aux rapports entre les deux hommes.

Face à lui, François Damiens joue avec tellement de facilité qu’il pourrait presque envoyer par la poste sa composition de boulet lunaire à la bonne volonté encombrante, mais il fait cela si bien qu’on ne s’en lasse pas. Le comédien belge semble évoluer en apesanteur face à un Vincent Lindon toujours impressionnant en businessman corseté de principes qui se laisse amadouer. « J’essaye toujours d’apporter un petit plus dans mes films, insiste Jan Kounen. En ce qui concerne Mon Cousin, j’espère que ce petit plus sera qu’il donne de la joie et de la gaîté. »