« Kajillionaire » : Pourquoi Evan Rachel Wood vole la vedette à ses partenaires

COMEDIE La comédienne américaine incarne une jeune femme en quête d’amour et de liberté dans « Kajillionaire » en salles mercredi

Caroline Vié

— 

Pourquoi l'actrice Evan Rachel Wood nous fait craquer — 20 Minutes
  • Dans « Kajillionaire », Evan Rachel Wood joue la fille d’un couple d’escrocs.
  • Miranda July, réalisatrice de « Moi, toi et tous les autres », permet à la jeune femme de montrer toutes les facettes de son talent.
  • Car elle est, de très loin, l’atout majeur de cette comédie.

On peut trouver Kajilionnaire de Miranda July un brin artificiel, mais il faut concéder à la réalisatrice de Moi, toi et tous les autres (2005) qu’elle a su choisir des acteurs exceptionnels. Cette comédie présentée au Festival de Deauville 2020 doit beaucoup de son charme à ses interprètes. Et notamment à  Evan Rachel Wood.

La jeune actrice américaine est la fille d’un couple d’arnaqueurs ringards (Debra Winger et Richard Jenkins), parents droits dans leurs bottes d’ennemis du système, qu'ils obligent à participer à leurs coups miteux depuis son enfance. L’arrivée d’une pétillante jeune femme, jouée par Gina Rodriguez, va bouleverser un équilibre que tous croyaient éternel.

View this post on Instagram

Always the odd one out. #Kajillionaire

A post shared by Kajillionaire (@kajillionairefilm) on

Si les comédiens sont tous éblouissant, le film se révèle avant tout un écrin pour le talent singulier d’Evan Rachel Wood dont le personnage mutique naît à la vie – et à l’amour- au gré de ses aventures. La prestation de la trentenaire est l’atout majeur du film, qu’elle se contorsionne pour éviter un propriétaire râleur, change d’apparence pour voler ses proies ou laisse apparaître la souffrance d’une profonde solitude.

Un Edward aux mains d’argent féminin

« Evan m’a dit que son personnage lui faisait penser à Edward aux mains d'argent dont elle se sent très proche, raconte Miranda July. Et il est vrai que l’héroïne qu’elle incarne a un rapport à son corps qui évoque le héros créé par Tim Burton. » L’épanouissement progressif de cette jeune femme qui exsude le malaise touche le spectateur, tant la comédienne parvient à faire partager sa quête d’une vie meilleure et de liberté.