Geena Davis déplore de ne plus se voir offrir de bons rôles depuis qu’elle a 40 ans

AGISME C’est lorsqu’elle a compris que son âge était devenu un problème pour sa carrière que l’actrice a décidé de se battre pour la parité à Hollywood

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Geena Davis
L'actrice Geena Davis — Los Angeles Times/Polaris/Starface

A 64 ans, Geena Davis est arrivée à un triste constat : sa carrière a brusquement ralenti lorsqu’elle a passé la quarantaine. L’actrice avait pourtant enchaîné les rôles mémorables depuis les années 80 avec La Mouche, Beetlejuice, Thelma & Louise et Voyageur malgré lui qui lui avait valu l’Oscar du meilleur second rôle féminin en 1989. Mais après, tout s’est compliqué.

« Soudain, les bons rôles étaient incroyablement rares. Il y avait une grosse différence », s’est-elle souvenue lors d’un entretien accordé au Guardian. Une véritable douche froide pour la star qui avait longtemps cru que la condition des femmes allait en s’améliorant dans le cinéma.

Tombée de haut

« Au début de ma carrière, j’avançais avec insouciance en me disant, “Meryl Streep, Jessica Lange et Sally Field, elles ont toutes fait ces grands films centrés sur des femmes". Et j’obtenais ces grands rôles, vraiment des rôles au top, alors c’est que les choses devaient aller de mieux en mieux pour les femmes », a expliqué Geena Davis.

Mais bien au contraire, force est de constater que les inégalités de genre concernant l’âge restent toujours aussi présentes à Hollywood. C’est pourquoi Geena Davis a créé le Geena Davis Institute on Gender in Media, afin d’améliorer la représentation féminine dans les divertissements et plus particulièrement dans les programmes pour enfants.

Un combat pour la parité qui lui a valu de recevoir un Oscar honorifique, en 2019.