Coronavirus : Disney reporte les sorties de ses blockbusters « Mulan », « Avatar » et « Star Wars »

CINEMA Déjà repoussée à deux reprises, « Mulan » est reportée à une date non précisée

20 Minutes avec AFP

— 

L'actrice Yifei Liu à la première européenne de "Mulan" à Londres en mars 2020.
L'actrice Yifei Liu à la première européenne de "Mulan" à Londres en mars 2020. — Joel C Ryan/AP/SIPA

Cascades de mauvaises nouvelles pour Disney. Les sorties du film à gros budget Mulan, ainsi que des futurs volets des sagas Star Wars et Avatar ont été décalées jeudi par le studio, pandémie de coronavirus oblige.

Déjà repoussée à deux reprises, la dernière fois au 21 août, la sortie de la version en prises de vue réelles du célèbre dessin animé Mulan a cette fois été reportée à une date non précisée.

Des sorties entre parenthèses

Après le report de Tenet, l’autre grosse affiche prévue cet été et sur laquelle comptaient les exploitants de salles pour faire redémarrer la fréquentation, c’est le deuxième pilier du calendrier estival qui s’effondre. « Ces derniers mois, il est devenu clair que rien ne peut être gravé dans le marbre quant à la façon dont nous sortons des films », a indiqué un porte-parole du studio Disney.

« Aujourd’hui, cela signifie que nous mettons entre parenthèses nos plans de sortie de Mulan le temps de déterminer comment nous pouvons présenter le plus efficacement ce film aux spectateurs du monde entier », a ajouté le porte-parole.

Des calendriers complètement bouleversés

Dans le même temps, Disney a annoncé que le calendrier de sortie des futurs épisodes des sagas Star Wars et Avatar était décalé d’un an. Le deuxième volet d’Avatar sortira donc en décembre 2022 et le dixième épisode de Star Wars en décembre 2023, plutôt qu’en 2021 et 2022 respectivement. Les sorties seront ensuite échelonnées tous les deux ans, Avatar en 2024, 2026 et 2028, Star Wars en 2025 et 2027.

Dans un message posté sur son compte Twitter, James Cameron, a expliqué que ce report était dû à des retards dans le calendrier de production.

Si la production a bien démarré, avec retard, en Nouvelle-Zélande pour les prises de vues réelles, le travail d’effets spéciaux, prévu à Los Angeles, n’a toujours pas démarré, pour cause de pandémie.