VIDEO. César 2020: Comment Roman Polanski a-t-il pu avoir les faveurs des votants malgré la polémique ?

POLEMIQUE « 20 Minutes » a recueilli les explications de quelques votants qui ont permis à « J’accuse » d’être en tête des nommés

Caroline Vié

— 

«J'accuse» de Roman Polanski
«J'accuse» de Roman Polanski — Gaumont distribution
  • Malgré la polémique, Roman Polanski et « J’accuse » ont conquis les votants des César.
  • « 20 Minutes » a interrogé certains d’entre eux pour comprendre leurs motivations.
  • Les César seront décernés ce vendredi lors qu’une cérémonie qui sera diffusée à 21h, en clair, sur Canal+.

L’air du temps soufflant si fort contre eux, comment Roman Polanski et son filmJ'accuse ont-ils pu se retrouver en tête des nominations pour les César ? Et faire séduire bon nombre des 4500 professionnels du cinéma (4689 précisément le 4 novembre dernier d’après le site de l’Académie des César) qui l’ont placé 12 fois dans leurs préférences ?

Cette façon de faire fi de la polémique s’explique simplement par le fonctionnement du scrutin. Beaucoup de votants n’ont pas vu tous les films et donnent leurs suffrages à qui bon leur semble avec la garantie que cela restera secret. Ce qu’ont expliqué à 20 Minutes plusieurs membres de l’Académie qui ont préféré rester anonymes.

L’avoir vu (ou pas)

C’est à l’issue du premier tour, clos le 28 janvier, que les nommés ont été révélés. « J’avais découvert J’accuse en salle car c’est un des gros films de l’année. J’ai donc naturellement pensé à lui au moment du vote surtout que je l’avais adoré », déclare un réalisateur. A lui, plus qu’à d’autres qu’il n’avait pas vus ou dont il ignorait peut-être même l’existence. « Tous les films sortis dans l’année sont éligibles pour le premier tour de vote, mais il est impossible de les avoir tous vus », explique une productrice. Les films d’auteur les plus médiatisés partent donc avec une longueur d’avance. Surtout quand le buzz est alimenté par un parfum de scandale ou des prix dans de grands festivals. J’accuse a aussi connu un solide succès au box-office avec plus de 1,5 millions d’entrées.

Une fausse idée de l’égalité

Toutes les œuvres n’ont pas les mêmes chances, surtout celles qui ne sont pas restées longtemps dans les salles. Pour donner un semblant d’équité, des projections de rattrapage sont organisées et beaucoup de films se trouvent dans le « Coffret DVD » des César envoyés à tous les votants. « Tout le monde le convoite, avoue une comédienne. Mais il faut reconnaître que c’est intimidant alors on penche plus volontiers vers ce qu’on connaît déjà ou ce que des proches nous ont conseillé. » Donner son suffrage à un film qu’on n’a pas vu semble impensable. « Il est impossible de tout voir au premier tour : on parle de plusieurs centaines d’œuvres, précise un exploitant. En revanche, je regarde tous les films nommés après le premier tour de vote. »

Le copinage en question

Même si on jure – craché, promis – de ne pas donner leur nom, les votants se récrient quand on leur parle de copinage. « Mon vote reflète vraiment mes goûts, mes coups de cœur et mes émotions ressenties », insiste un exploitant. Toutes les personnes interrogées clament leur amour pour le 7e Art. « J’ai voté pour Roman Polanski parce que c’est un grand réalisateur et que J’accuse est un grand film, martèle une productrice. Le reste concerne la justice, pas les César. » Les membres de l’Académie ont été nombreux à partager son point de vue : Polanski est connu, reconnu et admiré par bon nombre de votants qui l’ont parfois côtoyé. « Il est sympa et très populaire auprès des membres les plus âgés de l’Académie qui trouvent souvent qu’il est victime d’une chasse à l’homme » souffle une attachée de presse.

L’anonymat, cette grande et belle chose

Que ce soit sur papier ou par Internet, les votants tiennent à rester anonymes. « Cela évite les pressions trop directes de la part des responsables des films », reconnaît un distributeur. Avant d’ajouter mi-figue, mi-raisin : « Et ça limite aussi les engueulades si on ne vote pas pour ses copains ». Peut-on voir dans ce vote à bulletin secret un élément d’explication quant à la nomination de Roman Polanski parmi les meilleurs réalisateurs ? « Très certainement ! admet un producteur : peu de gens seraient prêts à admettre leur soutien à visage découvert de peur de subir une volée de bois vert, surtout de la part des femmes de leur entourage professionnel ou intime. »

Et le résultat dans tout ça ?

Les votants ont jusqu’à 16h ce vendredi pour faire leur choix sur Internet. Le vote papier a été clos ce mardi. « Je crois qu’il serait intéressant que l’Académie accepte de publier les résultats précis des votes dès le premier tour, explique un réalisateur et scénariste. Cela responsabiliserait les votants et permettrait d’analyser le regard que l’industrie porte sur elle-même. » La cérémonie de ce vendredi soir, diffusée dès 21h, en clair, sur Canal +, donnera déjà des éléments de réponse.