« Angelina Jolie n’est pas une sorcière, mais une bosseuse », estime le designeur de Maléfique 2

DVD Patrick Tatopoulos raconte à « 20 Minutes » son expérience de responsable du design de « Maléfique – Le pouvoir du mal », qui sort ce mercredi en vidéo

Caroline Vié

— 

Angelina Jolie dans «Maléfique - Le pouvoir du mal » de  Joachim Rønning
Angelina Jolie dans «Maléfique - Le pouvoir du mal » de Joachim Rønning — Walt Disney France
  • Spécialiste reconnu des effets spéciaux de films fantastique Patrick Tatopoulos a assuré le design de « Maléfique – Le pouvoir du mal », c’est-à-dire qu’il a créé de nouveaux décors et personnages pour cette suite.
  • Il revient sur cette expérience où il affirme avoir été bluffé par l’attention aux détails d’Angelina Jolie.

Quand on s’appellePatrick Tatopoulos, spécialiste reconnu des effets spéciaux, aller travailler sur Maléfique - le pouvoir du mal qui sort en vidéo ce mercredi (*), s’apparenterait presque à une journée de boulot ordinaire.

La différence avec Stargate, Godzilla ou plus récemment Justice League, « c’est qu’il s’agissait d’un conte de fées, inspiré d’une histoire très connue, une grande première pour moi », raconte ce Français de 62 ans. La présence d' Angelina Jolie, Elle Fanning ou  Michelle Pfeiffer également, qui a du le changer des extraterrestres et autres monstres à écailles qu’il crée habituellement.

La présence d’Angelina Jolie a obligatoirement influé sur son travail de designeur chargé de créer de nouveaux décors et personnages pour cette suite. Mais il ne s’est pas laissé impressionner. « Ce n’est pas une sorcière, mais une bosseuse, plaisante-t-il. Angelina est ouverte à toutes les suggestions dans le travail et ne cherche pas à intimider l’équipe avec son statut de star. » L’actrice était passionnée par chaque poste du tournage. Elle n’hésitait pas à solliciter des explications et des précisions.

Des faits sur les fées

Patrick Tatopoulos s’étonne encore du degré d’implication de la star. « Elle est attentive au moindre détail, explique-t-il. Elle s’est passionnée pour les fées masculines et féminines que nous avons créées. Elle les voyait comme des migrants qui ont été obligés de fuir un monde hostile et nous demandait des précisions à leur sujet. » Patrick Tatopolous et son équipe ont donc conçu une bio pour expliquer le passé de chaque créature et comment elles ont pu se retrouver exilées en forêt. « Ce degré d’exigence n’est pas commun à Hollywood, dit-il. Ce sont ces petites choses que le public ne perçoit pas qui font la différence. » On comprend pourquoi le Français serait prêt à rempiler pour une suite.

DVD et Blu-ray Disney : 20 et 25 €