« Dark Waters »: Todd Haynes passe Mark Ruffalo à la poêle à frire d'un scandale écologique

SEUL CONTRE TOUS Todd Haynes dévoile une terrible affaire de pollution chimique dans « Dark Waters », avec Mark Ruffalo, en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

Mark Ruffalo dirigé par Todd Haynes sur le tournage de «Dark Waters»
Mark Ruffalo dirigé par Todd Haynes sur le tournage de «Dark Waters» — Le Pacte
  • Un avocat prend la défense d’une communauté campagnarde dont l’environnement est empoisonné par les rejets toxiques d’une usine.
  • « Dark Waters » s’appuie sur une histoire vraie pour mettre à jour les agissements des industriels.
  • Le réalisateur de « Carol » livre un film puissant et militant avec l’aide de Mark Ruffalo, très impliqué dans le projet.

Quand Mark Ruffalo a proposé à Todd Haynes de mettre en scène Dark Waters, le réalisateur de Carol et du Musée des merveilles s’est laissé entraîner par l’enthousiasme de l’acteur. « J’étais tellement sidéré par l’ampleur du scandale provoqué par la pollution que cause la compagnie DuPont que j’ai signé tout de suite », confie-t-il à 20 Minutes.

Le cinéaste s’est passionné pour Rob Bilott, cet avocat (incarné par Mark Ruffalo) qui a découvert comment la firme contamine l’eau de paysans virginiens avec ses rejets chimique, empoisonnant sciemment la population avec ses produits antiadhésifs placés sur des ustensiles de cuisine et des vêtements. « J’ignorais que les dégâts étaient aussi importants et que cela dure depuis les années 1950, avoue le cinéaste. Comment ne pas se sentir concerné par ce problème qui touche à l’environnement et à la santé publique ? »

Transformer la réalité en fiction

Todd Haynes livre donc son film le plus réaliste à ce jour en plongeant dans le combat inégal entre un homme de loi déterminé et une puissante multinationale. « J’ai toujours aimé les personnages différents, à la marge, ceux qui risquent tout pour faire triompher leurs idées sans se soucier de leur propre intérêt », dit-il. Robert Bilott est de ceux-là qui combattirent sans se soucier des conséquences sur sa carrière avec le soutien de son épouse jouée par Anne Hathaway. « Transformer leur histoire en fiction n’a pas été une mince affaire car je me suis trouvé face à une énorme documentation qu’il a fallu résumer pour en extraire l’essentiel », se souvient Todd Haynes.

Divertir et faire réfléchir

Ce film militant évoque des œuvres comme Erin Brockovich (2000) de Steven Soderbergh ou Révélations (1999) de Michael Mann en prenant des allures de thriller pour dénoncer les extrémités auxquelles peut mener l’appât du gain. « Je ne suis pas naïf, déclare Todd Haynes. Je ne pense pas que les industriels vont changer leurs pratiques du jour au lendemain après avoir vu mon film. » Certaines scènes, comme une discussion glaçante entre l’avocat et le dirigeant de la compagnie qu’il accuse, ont cependant de quoi glacer le sang. « Dark Waters est un film de divertissement avec un petit plus qui devrait faire réfléchir », déclare Todd Haynes. Après l’avoir vu, le spectateur lit attentivement de quelle matière est composée sa poêle à frire.