« Lucky »: La chance de trouver un rôle à contre-emploi dans une comédie belge

HUMOUR BELGE Olivier Van Hoofstadt, réalisateur du frappadingue « Dikkenek », offre des rôles délirants à Florence Foresti, Corinne Masiero, Michaël Youn et Alban Ivanov, avec « Lucky », ce mercredi en salle

Caroline Vié

— 

Florence Foresti dans «Lucky» de Olivier Van Hoofstadt
Florence Foresti dans «Lucky» de Olivier Van Hoofstadt — Apollo Films
  • « Lucky » suit les aventures de bras cassés qui ont volé un chien de la brigade des stups pour récupérer de la drogue.
  • Florence Foresti, Corinne Masiero, Michaël Youn et Alban Ivanov y incarnent des personnages totalement dingues.
  • Les gags délirants et les dialogues savoureux sont au rendez-vous de cette comédie belge.

Mais qu’a donc Olivier Van Hoofstadt à vouloir toujours malmener les stars ? Lui qui avait déjà joué avec l’image de Marion Cotillard et Jérémie Rénier dans Dikkenekva encore plus loin pour Lucky , prenant un malin plaisir à offrir de savoureux contre-emplois à Florence Foresti, Michaël Youn, Alban Ivanov et Corinne Masiero.

« Je fuis les comédiens qui bouffent mon énergie », déclare le réalisateur belge dans le dossier de presse. Ceux-là ont dû lui en apporter, au contraire, pour intégrer une intrigue autour de bras cassés ayant volé un chien de la brigade des stups afin de récupérer de la drogue.

Florence Foresti, ripoux juste bout du flingue

Prenons Florence Foresti. Ancienne policière lesbienne et raciste dans Dikkenek, Olivier Van Hoofstadt accentue le trait dans Lucky en prenant à rebrousse-poil son côté sympa. L’actrice a rarement été aussi drôle sur grand écran qu’en flic ripou uniquement soucieuse de son intérêt et de son compte en banque. Il faut la voir donner des coups de boules dans une voiture ou terroriser des petits délinquants dans un rôle qui ne lui ressemble assurément pas.

Corinne Masiero, bourgeoise nymphomane

Connue pour ses prises de position plutôt à gauche, la star de la série Capitaine Marleau endosse un parfait contre-emploi de bourgeoise nymphomane dans Lucky. « Les essayages de ses costumes de dominatrice ont été un grand moment », se souvient le réalisateur. Si le spectateur n’était pas présent pendant la préparation du film, ses zygomatiques ne sont pas ménagés en découvrant l’actrice en gourmande de sexe sautant sur tout ce qui bouge.

Michaël Youn et Alban Ivanov, complices abrutis

Les messieurs du film sont tout aussi gâtés. Epaulé par Alban Ivanov en binôme aussi cupide que crétin, Michaël Youn offre également une excellente prestation en vigile bas de plafond. Le comédien l’a conçu comme un « con touchant » qui se laisse entraîner dans les magouilles les plus improbables. Olivier Van Hoofstadt a demandé à ces deux acteurs exubérants de rester sobres et, comme leurs partenaires féminines, ils se sont pliés aux fantaisies du réalisateur pour donner le meilleur de ce qui n’est pas du tout eux-mêmes d’habitude.