« Birds of Prey » : Le film autour de Harley Quinn réalise un démarrage décevant

CINEMA Le film a pris la tête du box-office mais est bien inférieur aux attentes

C.W. avec AFP

— 

Image extraite du film « Birds of Prey ».
Image extraite du film « Birds of Prey ». — Copyright 2020 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved

Harley Quinn tiendra-t-elle ses promesses ? Birds of Prey, film inspiré de l’univers DC Comics avec Margot Robbie en tête d’affiche, a pris pour sa sortie la tête du box-office nord-américain, selon les chiffres provisoires publiés dimanche par la société spécialisée Exhibitor Relations.

Titré, dans sa version longue, Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, ce spin-off de Suicide Squad (2016) a récolté 33.3 millions de dollars de vendredi à dimanche dans les salles obscures des Etats-Unis et du Canada. Un démarrage toutefois relativement décevant pour un film de superhéros. Comme le rapporte le site de CNN, Bird of Prey était plutôt attendu aux alentours de 45 millions de dollars.

Devant « Bad Boys for Life »

Haut en couleur, le film s’intéresse à Harley Quinn, qui veut profiter de sa nouvelle liberté après avoir quitté son petit ami le Joker, aux prises avec le méchant Black Mask/Roman Sionis, interprété par Ewan McGregor. Malgré des résultats décevants, le film de la jeune réalisatrice sino-américaine Cathy Yan détrône les Bad Boys Will Smith et Martin Lawrence, le troisième opus de la célèbre saga policière teintée d’humour, qui a engrangé 12 millions de dollars en trois jours.

Les deux films auraient sans doute pu espérer mieux si la cérémonie des Oscars, dont il est le grand favori dimanche, n’avait pas donné un second souffle à 1917. Le spectaculaire film de guerre du Britannique Sam Mendes, construit comme un unique plan-séquence, a encore grossi ses recettes de 9 millions de dollars pendant qu’on lui déroulait le tapis rouge à Hollywood.

« Jumanji : next level » poursuit sa route

Au pied du podium figure, avec ses 6,7 millions de dollars du week-end, Le Voyage du Dr Dolittle, l’histoire de ce vétérinaire capable de communiquer avec les animaux, incarné dans cette version par Robert Downey Jr.

Cinquième, Jumanji : next level se rapproche, grâce à 5,5 millions de dollars supplémentaires, de la barre des 300 millions de dollars de recettes en Amérique du Nord, depuis qu’il y est sorti il y a plus de deux mois.