VIDEO. Oscars 2020: Le plaidoyer de Joaquin Phoenix contre l’exploitation des animaux

MILITANTISME Sacré meilleur acteur, dimanche soir aux Oscars, Joaquin Phoenix veut «donner une voix à ceux qui n'en ont pas»

P.B. avec AFP

— 

Sacré meilleur acteur aux Oscars, le 9 février 2020, Joaquin Phoenix était très ému sur scène.
Sacré meilleur acteur aux Oscars, le 9 février 2020, Joaquin Phoenix était très ému sur scène. — Chris Pizzello/AP/SIPA

Il a remis ça. Après son discours engagé aux Golden Globes, Joaquin Phoenix a profité de son oscar du meilleur acteur pour livrer un plaidoyer contre l’injustice et l’exploitation des animaux et de la planète.

« Je déborde de reconnaissance », a-t-il dit, visiblement ému, en recevant la précieuse statuette. « Je pense beaucoup à certaines des questions alarmantes auxquelles nous faisons face collectivement. Je pense que parfois on sent, ou on nous fait sentir, que nous défendons différentes causes, mais moi, je vois une communauté de points de vue. Que l’on parle d’inégalité entre les genres ou de racisme ou de droits des personnes LGBT, des personnes indigènes ou des animaux, nous parlons de la lutte contre l’injustice », a-t-il affirmé.

Végétalien de longue date

« Je pense que nous sommes devenus très déconnectés de la nature, et beaucoup d’entre nous sont coupables d’une vision égocentrique du monde », a insisté ce végétalien de longue date. « On s’est donné le droit d’inséminer artificiellement une vache, quand elle met bas, on vole son bébé malgré ses cris d’angoisse. Et ensuite, on prend son lait qui était destiné à ses petits, et on le met dans notre café et nos céréales. »

Joaquin Phoenix en a profité pour faire amende honorable. « Dans ma vie, j’ai été un scélérat », a lâché l’acteur de 45 ans. « J’ai été égoïste, j’ai été cruel parfois, pénible au travail, (…) mais tant d’entre vous m’ont donné une seconde chance. » « Et je pense que c’est là que nous sommes à notre meilleur », a-t-il poursuivi. « Pas quand nous nous désavouons les uns les autres pour des erreurs passées. » Etranglant un sanglot, il a fini en citant son frère River, acteur de talent décédé tragiquement d’overdose à 23 ans, en 1993 : « Cours à la rescousse avec amour, et la paix suivra. »