VIDEO. « Sonic le film » : Malik Bentalha retrouve l’énergie vocale du hérisson bleu

VIDEOGAME Malik Bentalha a prêté sa voix au héros pour la version française de « Sonic le film » en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

Malik Bentalha: «Je faisais partie de la team Sonic et pas de la team Mario» — 20 Minutes
  • Malik Bentalha a accepté de prêter sa voix au hérisson dans « Sonic le film ».
  • Cette expérience lui a rappelé son enfance car il était un grand fan du jeu vidéo.
  • Bien qu’il ait déjà fait du doublage, c’est la première fois qu’il se livre à un travail aussi conséquent dans ce domaine.

Sonic le film de Jeff Fowley a offert une belle voix française au hérisson bleu. Le comique Malik Bentalha double le célèbre héros de jeux vidéo qui débarque sur terre pour copiner avec un humain joué par James Marsden et s’opposer à un méchant incarné par Jim Carrey.

Le doublage n’est pas une nouveauté pour le trentenaire qui a fait ses premières armes dans ce domaine avec Jamel Debbouze pur Monstres Academy puis avec Camille Cottin pour Ballerina. « Depuis que je suis gamin, je fais partie de la team Sonic, plutôt que de la team Mario car j’avais une Mega Drive, confie-t-il à 20 Minutes. Quand on m’a proposé de lui prêter ma voix, c’était comme une madeleine de Proust pour moi. »

Un peu perdu au début

Malik Bentalha, vu notamment comme acteur dansPattaya, Taxi 5 et Jusqu'ici tout va bienfait passer son sens de l’humour par la voix pour retrouver l’énergie du héros extraterrestre. « Ce petit hérisson a un côté bon pote qu’on aimerait avoir, explique le comédien. Il est seul et a envie d’être aimé : je le trouve touchant. »

Il fallait vraiment mettre du cœur à l’ouvrage pour restituer le phrasé survolté de Sonic pendant les deux semaines d’enregistrement. « Au début, j’étais un peu perdu mais on a tout découpé pour me faciliter la besogne », avoue l’acteur.

A fond le hérisson

Malik Bentalha n’est pas du genre à se laisser dominer par l’adversité, loin de là. « Je pouvais faire des propositions, dit-il, mais sans vulgarité car Sonic le film n’est pas Pattaya ! J’arrive à me censurer tout seul. J’ai gardé mes vannes les plus corsées pour mon prochain film avec Franck Gastambide. »

Malik Bentalha espère de tout cœur que jeunes et moins jeunes se laisseront séduire par le film. Sa seule frustration est de ne pas avoir pu croiser Jim Carrey. « J’ai proposé d’aller lui rendre visite à Los Angeles mais il est dur à saisir. »

De la scène à la jungle

Après cette expérience qui l’a réjoui, Malik Bentalha poursuit les représentations de son seul en scène jusqu’à la fin du mois de février. « J’espère que ça va plaire aux fans mais je sais que les gens aiment le sang : Taxi 5 m’a vacciné au sujet des polémiques en m’apprenant à prendre du recul. »

Il va ensuite se lancer dans l’écriture de Jack Mimoun, son premier film en tant que réalisateur. « Ce sera une comédie d’aventures dans la lignée de Jumanji sur une famille qui cherche un trésor dans la jungle », raconte-t-il.