Bafta: Joaquin Phoenix déplore le racisme dans l'industrie cinématographique

CINEMA Le manque de diversité est au cœur de toutes les cérémonies de remises de prix

C.W. avec AFP

— 

Joaquin Phoenix à la cérémonie des Bafta.
Joaquin Phoenix à la cérémonie des Bafta. — James Veysey/BAFTA/REX/SIPA

Récompensé pour son rôle dans Joker par le prix du meilleur acteur aux Bafta à Londres dimanche soir, Joaquin Phoenix a déploré le racisme dont est imprégnée l’industrie cinématographique. L’acteur a profité de son discours pour rappeler son statut de « privilégié » par rapport à ses collègues noirs : « Nous envoyons un message très clair aux personnes de couleur, à savoir que vous n’êtes pas les bienvenus ici », a-t-il dénoncé, appelant à « faire le travail difficile pour vraiment comprendre le racisme systémique ».

Avant la cérémonie, c’est la présidente des Bafta, Pippa Harris, qui a déploré l’absence de nominations de femmes dans la catégorie meilleur réalisateur, alors qu’elles « représentent l’avenir de l’industrie ». Elle a jugé par ailleurs « exaspérant » et « décevant » qu’aucun acteur noir n’ait été nommé au sein des principales catégories.

#OscarsSoWhite

Les critiques avaient commencé à fleurir début janvier sur les réseaux sociaux, en partie sous le hashtag #BaftaSoWhite (« Bafta tellement blancs »). Elles ont ensuite trouvé un porte-parole d’importance en la personne du réalisateur oscarisé Steve McQueen, dénonçant des « talents noirs beaucoup trop négligés » dans le journal The Guardian.

Le manque de diversité sera également au cœur des Oscars qui auront lieu dimanche prochain, et le slogan #OscarsSoWhite («Oscars si blancs ») secoue déjà les plus prestigieux prix cinématographiques de Hollywood. Cinq ans après son apparition, ce hashtag est devenu un véritable cri de ralliement, et a opéré un retour inattendu sur les réseaux sociaux récemment, lorsque l’Académie des arts et sciences du cinéma, qui décerne les précieuses statuettes dorées, a dévoilé la liste des candidats.

Hormis la Britannique Cynthia Erivo, tous les acteurs et actrices en lice aux Oscars cette année sont blancs. Cela n’a pas réellement surpris April Reign, une ancienne spécialiste des financements de campagne qui a quitté son travail pour se consacrer à plein temps à l’intégration et à la représentation des minorités. « Ça fait maintenant six ans, et chaque année que #OscarsSoWhiterevient », affirme-t-elle. « J’aimerais en voir le bout, mais cela ne finira que lorsque nous n’aurons plus besoin de parler des problèmes d’intégration et de représentation », ajoute-t-elle.