« Le voyage du Dr Dolittle » : Robert Downey Jr. parle moins bien aux animaux qu'aux super-vilains

BESTIAIRE Robert Downey Jr. incarne le médecin connu pour communiquer avec les animaux dans « Le Voyage du Dr Dolittle » en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

Robert Downey Jr.et Harry Collett dans «Le voyage du Dr Dolittle» de Stephen Gagan
Robert Downey Jr.et Harry Collett dans «Le voyage du Dr Dolittle» de Stephen Gagan — Universal Pictures France
  • « Le Voyage du Dr Dolittle » entraîne Robert Downey Jr. dans des aventures délirantes.
  • Le comédien reprend un rôle d’ami des animaux que Rex Harrison et Eddie Murphy ont joué avant lui.
  • Mais le costume du personnage lui va nettement moins bien que celui d’Iron Man.

Robert Downey Jr. a troqué l’armure rouge et or d’Iron Man pour la défroque d’un médecin aventurier ami des animaux dans Le Voyage du Dr Dolittle de Stephen Gaghan. Après Rex Harrison en 1967 et Eddie Murphy en1998 et 2001, il reprend le rôle du médecin capable de parler avec ses patients à plumes et à poils et de se faire comprendre par eux.

Cette nouvelle adaptation des romans écrits en 1920 par Hugh Lofting envoie le médecin, son jeune apprenti et des bestioles en images de synthèses à la recherche d’un fruit pour guérir la reine d’Angleterre mourante. « Le scénario m’a rappelé les films que je regardais étant enfant, a déclaré Robert Downey Jr. lors de la conférence de presse parisienne du film. C’était aussi pour moi l’occasion de faire une comédie pour les enfants, un genre que je n’avais jamais vraiment abordé. J’ai pu dire "mission accomplie" avec ce film. » Antonio Banderas et Michael Sheen lui donnent la réplique.

Un succès en berne

Mission accomplie ? Peut-être pas tout à fait. Le Voyage du docteur Dolittle n’a pas séduit le public américain qui lui a réservé un accueil fort tiède au box-office. Quant à Robert Downey Jr., il a connu un revers dès son arrivée en France le 21 janvier dernier quand son jet n’a pas pu se poser pour cause de brouillard, privant de sa présence les fans de l’avant-première lilloise. « C’était frustrant car je voyais les lumières de la ville sans pouvoir rien faire », avoue l’acteur. Il est probable qu’Iron Man, lui, aurait trouvé une solution.