VIDEO. Qui est Taika Waititi, le type qui incarne Hitler dans « Jojo Rabbit » ?

TOUCHE-A-TOUT Le Néo-Zélandais Taika Waititi est la nouvelle coqueluche d’Hollywood en jouant Hitler dans l’ambitieux « Jojo Rabbit » en salle ce mercredi…

Caroline Vié

— 

 Roman Griffin Davis et Taika Waititi dans «Jojo Rabbit» de Taika Waititi
Roman Griffin Davis et Taika Waititi dans «Jojo Rabbit» de Taika Waititi — 20th Century Fox
  • Taika Waititi raconte l’histoire drôle et bouleversante d’un gamin qui découvre l’horreur du nazisme dans « Jojo Rabbit ».
  • Scénariste, réalisateur et acteur, il incarne aussi Adolf Hitler dans ce film récompensé à Toronto et cité six fois à l’Oscar.
  • Le réalisateur néozélandais s’illustre par ailleurs sur deux épisodes de la saga Thor et sur la série « The Mandalorian ».
  •  

Tout sourit à Taika Waititi dont Jojo Rabbit est  cité six fois aux Oscars. Sur le papier, il n’était pourtant pas évident de vendre l’histoire d’un blondinet inscrit aux Jeunesses hitlériennes et dont Adolf Hitler lui-même est l’ami imaginaire. Avec la force de l’humour et quelques larmes, le réalisateur est pourtant parvenu à faire aimer cette œuvre qui dénonce la haine.

« Les Oscars, j’y crois, confie Taika Waititi à 20 Minutes. Je suis Néo-zélandais et dans mon pays, on est tellement habitué à ne rien gagner qu’on devient optimiste par réaction ! » Cet humour teinté de gravité se retrouve dans toute l’œuvre du cinéaste, de ses débuts dans son pays natal à sa consécration à Hollywood.

Jongler avec les émotions

« Taika aime jongler avec les émotions, explique son producteur complice Carthew Neal. Les changements de tons sont ce qui définit le mieux son style ». A chacun sa chacune (2007), Boy (2012), A la poursuite de Ricky Baker (2016) et Vampires en toute intimité (long-métrage de 2014 ensuite adapté en série télévisée) ont permis à Taika Waititi de passer de la chronique intimiste à un « documenteur » délirant sur des buveurs de sang. « Je ne m’interdis rien, allant au gré de mes envies, reconnaît Taika Waititi et c’est cela qui m’a poussé vers le roman de Christine Leunens que ma mère m’a fait découvrir. »

Son film le plus personnel

Non content de signer le scénario de Jojo Rabbit, Taika Waititi a décidé d’incarner « Adolf », version d’Hitler imaginaire grotesque. « Il s’agit certainement de mon film le plus personnel, celui dans lequel je me suis le plus impliqué tant je peux comprendre ce gamin solitaire qui survit grâce à son imagination », avoue-t-il. Jojo comprend l’horreur du nazisme en découvrant que sa mère (Scarlett Johansson, citée à l’Oscar pour sa prestation) cache une jeune Juive dans leur maison. « Cette satire contre l’intolérance et pour la solidarité me semblait importante aujourd’hui », commente le cinéaste.

Thor et Baby Yoda

A peine a-t-il eu terminé Jojo Rabbit, doublement récompensé à Toronto, que Taika Waititi s’est lancé dans le tournage de Thor: Love and Thunder qui fait suite à  Thor Ragnarok qu’il avait réalisé en 2017. « Je suis dans une dynamique incroyable, avoue le cinéaste. C’est une chance que de pouvoir alterner grosses productions et films plus personnels. Les deux m’apportent des choses différentes et me nourrissent. » Taika Waititi a aussi réalisé l’épisode final de la série The Mandalorian où il prête sa voix au robot IG-11. « J’ai câliné Baby Yoda, confie-il et il est aussi craquant en vrai qu’à l’écran. » Quand on vous dit que tout sourit à Taiki Waititi !

Il était une fois un petit Maori