César 2020 : Les 36 espoirs en lice pour les nominations réunis sur fond de polémique

CESAR 2020 La Société des réalisateurs de films dénonce un fonctionnement « opaque » dans l’Académie des Césars

20 Minutes avec AFP

— 

Lyna Khoudri, l'actrice principale de « Papicha », est en lice pour le César de l'espoir féminin.
Lyna Khoudri, l'actrice principale de « Papicha », est en lice pour le César de l'espoir féminin. — CHRISTOPHE SIMON / AFP

Shirine Boutella et Lyna Khoudri dans Papicha de Mounia Meddour et Alexis Manenti et Djebril Zonga à l’affiche des Misérables de Ladj Ly, qui représente la France aux Oscars, comptent parmi les 36 comédiens en lice pour les nominations aux César 2020 des espoirs féminin et masculin.

La jeune Lise Leplat Prudhomme, 12 ans, dans Jeanne de Bruno Dumont récompensé le prix Louis-Delluc 2019, Justine Lacroix et Sarah Henochsberg dans C’est ça l’amour de Claire Burger, Manon Clavel dans La Vérité de Hirokazu Kore-Eda sont aussi parmi les espoirs lancés dans la course aux nominations pour la révélation féminine.

Des parrains et marraines pour les espoirs

Côté masculin, sont également en lice parmi 18 comédiens Idir Ben Addi dans Le jeune Ahmed de Luc et Jean-Pierre Dardenne, prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2019, Benjamin Lesieur dans Hors Normes d’Olivier Nakache et Éric Toledano et Tom Mercier dans Synonymes de Nadav Lapid.

Selon la tradition, chacun des 36 candidats aux nominations pour les César du meilleur espoir féminin et masculin, réunis lundi soir lors d’un dîner au Petit Palais, à Paris, en présence du ministre de la Culture Franck Riester, est parrainé par un acteur ou un réalisateur confirmé. Cette année, Chiara Mastroianni, Isabelle Huppert, Laetitia Casta, Camilel Cottin, Jacques Audiard, Guillaume Canet, Franck Gastambide, Robin Campillo, Adèle Exarchopoulos, Reda Kateb, Michel Blanc ou Michel Hazanavicius parrainent les espoirs 2020.

« Un grave problème de fonctionnement »

Les votes des 4.700 professionnels du 7e art, membres de l’Académie des arts et techniques du cinéma, détermineront les espoirs finalistes. Toutes les nominations (espoirs, meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur et actrice, prix techniques…) seront dévoilées à l’issue du scrutin le 29 janvier.

Dans un communiqué, la Société des Réalisateurs de Films (SRF) a dénoncé lundi « un grave problème de fonctionnement », « des agissements opaques et discriminatoires indignes » et « un fait du prince » dans l’organisation de l’Académie des César. Selon la SRF, l’académie a refusé notamment que Virginie Despentes, romancière, scénariste et réalisatrice, soit la marraine de Jean-Christophe Folly à l’affiche de L’Angle mort de Pierre Trividic et Patrick-Mario Bernard.

« Artistes désirables et indésirables »

Lundi soir, plusieurs réalisateurs et acteurs, dont Michel Hazanavicius, Cédric Klapisch et Marina Foïs, ont relayé au cours de la soirée les protestations de la Société des Réalisateurs de Films, refusant « qu’il y ait des artistes désirables et indésirables ». A son tour, dans un communiqué, l’Académie des César « a présenté ses excuses, apprenant avec surprise qu’elle aurait froissé certaines personnalités au cours du processus d’invitation des marraines et parrains pour les Révélations ».

La 45e cérémonie des César se déroulera le 28 février salle Pleyel, en direct et en clair sur Canal +, avec Florence Foresti en maîtresse de cérémonie.