« Wonder Woman 1984 » surfe sur la nostalgie des années 80 dans une première bande-annonce

SUPERHEROINE « Wonder Woman 1984 » sortira le 3 juin 2020 dans les salles françaises

M. Lo.

— 

On retrouve Wonder Woman dans les années 1980.
On retrouve Wonder Woman dans les années 1980. — Copyright 2018 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. / Clay Enos/ ™ & © DC Comics

Wonder Woman 1984 se dévoile un peu au rythme de Blue Monday, de New Order, dans une première bande-annonce. Le long-métrage de Patty Jenkins, dont la sortie était initialement prévue en novembre 2019, sortira le 3 juin 2020 en France, et deux jours plus tard aux Etats-Unis.

Le film signe donc le retour de Diana Prince, alias Wonder Woman, prête à sauver le monde à l’aide de son lasso et de ses cascades impressionnantes. Elle sera opposée à l’archéologue Barbara Ann Minerva, alias Cheetah, une ennemie récurrente de Wonder Woman dans les comics qui rêve de devenir immortelle, jouée ici par Kristen Wiig. L’homme d’affaires aux pouvoirs mentaux Max Lord, un personnage apparu dans les séries Smallville et Supergirl, fait ici ses débuts au cinéma sous les traits de Pedro Pascal.

Steve Trevor, le retour

Au programme : une bataille dans un centre commercial, années 1980 obligent, une nouvelle armure pour Wonder Woman, un voyage à Themyscira, l’île des Amazones – peut-être sous forme de flashback – et un retour surprenant :  celui de Steve Trevor (Chris Pine), l’amoureux humain de Diana, pourtant décédé en 1918 dans le film précédent. Il faudra attendre encore quelques mois pour savoir pourquoi il est là.

Le producteur du film Charles Roven a déclaré au webzine Vulture que ce Wonder Woman 1984 n’est « pas une suite » : « [Patty Jenkins] était juste déterminée à faire de ce film la prochaine version de Wonder Woman, mais pas une suite », disait-il en mars 2019. « Et elle a clairement réussi cela. L’époque est complètement différente et vous aurez une idée de ce que Diana/Wonder Woman a fait dans les années qui ont suivi le premier film. Mais c’est une histoire complètement différente que nous racontons. »