VIDEO. « Star Wars » : Séries, trilogies, spin-offs… C’est quoi la suite après l’Episode IX ?

STAR WARS EDITION SPECIALE « L’Ascension de Skywalker » marque la fin de l’ère Skywalker, la fin de trois trilogies et neuf films, laissant les fans face au vide de l’univers « Star Wars » : What’s next ?

Vincent Julé

— 

Daisy Ridley, John Boyega et Oscar Isaac disent (a priori) adieu à l'univers «Star Wars» avec le film «L'Ascension de Skywalker»
Daisy Ridley, John Boyega et Oscar Isaac disent (a priori) adieu à l'univers «Star Wars» avec le film «L'Ascension de Skywalker» — The Walt Disney Company France
  • La saga des Skywalker touche à sa fin avec la sortie de l’épisode IX de Star Wars, L’Ascension de Skywalker, le mercredi 18 décembre.
  • 20 Minutes accompagne cet événement en revenant sur l’impact immense que la saga a eu sur la culture mondiale.
  • Aujourd’hui, nous imaginons la postérité de la saga. Disney et Lucasfilm veulent prendre leur temps pour planifier la prochaine « décennie d’histoires ».

« On va faire une pause. » Avant même la sortie de  L'Ascension de Skywalker  mercredi, Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm, sous l’égide de Disney, avait prévenu. Il n’y aura pas de nouveau film Star Wars en 2020, ni l’année suivante. « Nous allons faire une pause de plusieurs années, déclarait-elle en mai à Entertainment Weekly. Nous prenons le temps de regarder vers où aller en tant que saga. Nous ne réfléchissons pas seulement aux trois films suivants, ou même à parler de trilogie, nous planifions la prochaine décennie d’histoires. » Des histoires que la big boss de Lucasfilm compte confier à des auteurs reconnus et/ou consacrer à des personnages célèbres. Mais tout reste à faire, et à bien faire.

« Rogue One », Han Solo, Boba Fett… L’échec des spin-offs

Avant même le rachat de Lucasfilm par Disney, George Lucas et son coscénariste Lawrence Kasdan avaient déjà réfléchi à un spin-off de Star Wars, consacré à Han Solo. Mais ce n’est qu’une fois le deal acté et quatre milliards de dollars mis sur la table, que le géant aux grandes oreilles lance à la fois une nouvelle trilogie de films et une anthologie de spin-offs, des origin stories sur les personnages cultes de la saga. Il faut bien rentabiliser, avec l’idée de sortir un film estampillé « Star Wars » par an.

En plus de Han Solo donc, il est question de films solo sur Obi-Wan Kenobi et Bobba Fett, mais le premier à sortir est Rogue One: A Star Wars Storyen 2016, qui se déroule juste avant l’Episode IV et tourne autour du vol des plans de l’Etoile de la mort. L’univers Star Wars a assez de blancs à combler, d’ellipses dans lesquels les auteurs peuvent s’engouffrer. Le film est un succès critique et public, et promet le meilleur pour la suite, et pour Disney. Mais patatra, Solo : A Star Wars Story, pourtant sur le personnage préféré des fans, est accueilli froidement dans les salles et sur les internets. Disney prend peur et décide d’arrêter les frais : le développement des autres spin-offs est stoppé. Il faut y voir aussi  l'expression de tensions en coulisses, avec le remplacement de Phil Lord et Chris Miller par Ron Howard à la réalisation de Solo, ou encore le départ de Josh Trank (Chronicle, Les 4 Fantastiques) d’un des spin-offs. Pour reprendre les propos de Kathleen Kennedy, le studio fait une pause, et se focalise sur la saga principale.

« The Mandalorian », Obi-Wan Kenobi… Les séries à la rescousse

Mais rien ne se perd, tout se transforme dans l’univers en général, et dans l’univers Star Wars en particulier. Le film solo sur Obi-Wan Kenobi, développé par le cinéaste Stephen Daldry (Billy Elliot, The Crown), est rebooté en mini-série pour la plate-forme Disney +, avec toujours Ewan McGregor dans le rôle-titre. Deborah Chow (Mr. Robot) et Hossein Amini (Drive) reprennent les rênes du projet, respectivement à la réalisation et au scénario.

Star Wars a déjà été adapté en séries, mais seulement animées (Clone Wars, Star Wars Rebels, Star Wars Resistance), et le fantasme d’une série live a longtemps alimenté le fandom. Selon Rick McCallum, le producteur de la trilogie originale et des Aventures du jeune Indiana Jones, un projet de série intitulé Star Wars : Underworld, a failli voir le jour avant le rachat de Lucasfilm. Une cinquantaine d’épisodes sont même écrits, mais considéré comme trop adulte, et trop cher, le tout est mis au placard.

Fin 2017, en pleine folie Les Derniers Jedi mais aussi Netflix, Disney, par la voix du son président Bob Iger, annonce la mise en chantier non pas de une mais de plusieurs séries live Star Wars pour le futur Disney +. La première accompagne le lancement du service de streaming début novembre, il s'agit de The Mandalorian, incursion chez les Mandaloriens ( sur les restes du film Boba Feet ?) et premier aperçu de l’avenir de Star Wars, car la série termine sa saison 1 après la sortie de l’Episode IX et est d’ores et déjà renouvelée pour une saison 2. Suivront une série préquelle à Rogue One, sur les jeunes années du personnage Cassian Andor (Diego Luna) au sein de la Rébellion, et donc la série sur Obin-Wan Kenobi et l’après Revanche des Sith. Le tournage est prévu pour l’été 2020.

Rian Johnson, Kevin Feige… à quand de nouveaux films, de nouvelles trilogies ?

Disney a-t-il voulu aller trop vite, capitaliser trop vite sur son nouveau bébé ? Les films sont bien sortis, mais pas tous. Et dans quelles conditions... Comme l’a fait remarquer une journaliste américaine, les Star Wars modernes comptent à ce jour plus de réalisateurs qui ont quitté le navire que de réalisateurs qui ont mené les projets à terme. Dernier exemple en date avec le départ de David Benioff et D.B. Weiss, le duo derrière la série Game of Thrones, qui devait signer une nouvelle trilogie. L’Episode IX a lui-même changé de metteur en scène au dernier moment, J.J Abrams remplaçant au pied levé Colin Trevorrow (Jurassic World) et rempilant ainsi après Le Réveil de la Force.

Kathleen Kennedy avait proposé à Rian Johnson de rester derrière la caméra après les Derniers Jedi, mais devant l’ampleur de la tâche et le planning serré, il a préféré décliner. En revanche, l’auteur du récent A couteaux tirés ne part pas trop loin, il a signé pour une nouvelle trilogie de films, « loin des personnages héritiers de la saga ». On savait déjà que L’Ascension de Skywalker doit marquer la fin de la saga des Skywalker, la fin de trois trilogies et neuf films, mais les acteurs et actrices de la nouvelle génération, Daisey Ridley, John Boyega et Oscar Isaac, ont confirmé, à demi-mot, qu’ils devraient bien raccrocher le sabre laser après cet Episode IX.

What’s next ? Difficile à savoir, si ce n’est que Disney et Lucasfilm privilégient la fidélité. Après Rian Johnson, on parle ainsi d' un film produit par Kevin Feige, le Monsieur Marvel, sans oublier Jon Favreau, créateur de The Mandalorian et réalisateur des récentes adaptations Disney Le Livre de la jungle et Le Roi Lion. Il devrait jouer un rôle-clé dans l’avenir de Star Wars.