VIDEO. Elliott retrouve E.T. l'extra-terrestre 40 ans après (le temps d'une pub)

CULTE Avec la bénédiction de Steven Spielberg

V. J.

— 

Elliott et E.T. se retrouvent 40 ans plus tard, le temps d'une publicité
Elliott et E.T. se retrouvent 40 ans plus tard, le temps d'une publicité — Capture écran Xfinity / Comcast

Après la sortie d’E.T. l'extra-terrestre à l’été 1982 aux Etats-Unis, Steven Spielberg et sa scénariste Melissa Mathison réfléchissent très vite à une suite, plus sombre. Intitulée Nocturnal Fears, elle voyait Elliott et ses amis kidnappés par de méchants aliens puis sauvé par E.T. Mais ils décident de ne pas poursuivre, de peur de dénaturer le film. Personne n’aurait alors pensé qu’une suite voit le jour, et pourtant, elle est là. D’une certaine façon.

« E.T. smartphone maison »

En effet, Elliott et E.T. se retrouvent près de 40 ans plus tard pour un court-métrage, en fait une publicité pour la marque Xfinit, une filiale du géant des télécoms Comcast. A Holiday Reunion, c’est son titre, est pourtant bien une suite, et voit deux enfants jouer en hiver avant de découvrir, caché derrière un bonhomme de neige, nul autre que E.T. Les enfants sont ceux d’Elliott, qui a bien grandi et qui est toujours joué Henry Thomas, vu depuis chez le cinéaste Mike Flanagan (The Haunting of Hill House, Ouija : Les origines).

Le film de quatre minutes revisite les grands moments du film original, et en profite pour un état des lieux des nouvelles technologies, ça, c’est pour la publicité. Le tout avec la bénédiction de Spielberg lui-même, qui aurait validé cette courte suite autour de l’idée de connexion, humaine et Internet.