« Le Voyage dans la lune » : L’animation scandinave trouve sa place dans l'espace

ANIMATION Les marionnettes animées de Rasmus Sivertsen enchantent « Le Voyage dans la Lune », au cinéma ce mercredi

Caroline Vié

— 

«Le voyage dans la lune» de Rasmus a. Sivertsen
«Le voyage dans la lune» de Rasmus a. Sivertsen — KMBO
  • Cette suite de « La Grande course au fromage » permet de retrouver les mêmes héros farfelus.
  • L’oiseau aventurier et le hérisson trouillard partent à la découverte de l’espace.
  • Toutes les tranches d’âges peuvent se laisser emporter dans « Le Voyage sur la Lune ».

Et si la Norvège se faisait remarquer pour son cinéma d’animation ? Voilà un bon moment que les studios Qvisten, spécialistes des marionnettes animées image par image, enchantent par leurs productions pleines de fantaisie. Le voyage dans la Lune de Rasmus A.Sivertsen permet de retrouver les héros de De la neige pour Noël et La Grande course au fromage créés par Kjell Aukrust.

L’oiseau tout fou et le hérisson pétochard partent cette fois à la conquête de l’espace à bord d’une fusée brinquebalante conçue par leur ami inventeur. « Comme eux, nous agrandissons notre champ d’investigation au fil de nos films, explique le réalisateur à 20 Minutes. Nous recyclons décors et personnages ce qui nous permet d’avoir les moyens d’offrir toujours plus au spectateur. »

Une esthétique singulière

Les amoureux de cet univers farfelu et accessible à toutes les tranches d’âges seront en terrain connu avec des personnages craquants et toujours plus inventifs, même quand cela doit mettre leur sécurité en danger. « J’aime penser qui nous apportons une esthétique singulière dans l’univers de l’animation qui est devenu très codé », insiste Rasmus Sivertsen. Ses héros au look typiquement scandinave sont un peu l’équivalent norvégien des Anglais si british décrits dans Wallace et Gromit et Shaun le mouton.

Un conte généreux

Un message écologique accompagne les héros sur la surface lunaire. « Il n’est jamais trop tôt pour apprendre que l’univers n’appartient à personne et que la nature doit être respectée par tous » précise le cinéaste. C’est ce que découvrent les astronautes de ce conte généreux. Venu d’un pays froid, Le voyage dans la Lune fait vraiment chaud au cœur.