« Adults In The Room » : La crise grecque vue par Costa-Gavras, un spectacle tragicomique haletant

EUROPE Les coulisses de Ia crise économique de 2015 deviennent un théâtre fascinant dans « Adults In The Room » de Costa-Gavras, en salle ce mercredi

Caroline Vié
— 
«Adults In The Room» de Costa-Gavras
«Adults In The Room» de Costa-Gavras — jessica Forde/Wild Bunch Distribution
  • « Adults in the Room » transforme la crise économique grecque en spectacle cinématographique.
  • Costa-Gavras passionne pour le bras de fer qui a opposé politiciens et financiers autour de la dette en 2015.
  • Son film militant offre un beau moment de cinéma.

Sur le papier, la crise économique grecque de 2015 n’a rien de très sexy.Costa-Gavras, cinéaste engagé, transforme ce sujet rébarbatif en tragicomédie et entraîne le spectateur dans les coulisses du pouvoir et de la haute finance.

Alexis Tsipras, premier ministre au moment des faits, et son éphémère ministre des finances  Yanis Varoufakis sont au centre de ce film passionnant. Le réalisateur de Z a choisi le point de vue de ce dernier pour reconstituer à l’écran, deux heures durant, le bras de fer qui l’opposa pendant six mois à la communauté européenne.

Le choix d’une Europe

« Ce que je raconte, c’est l’histoire d’un choix, celui qui doit s’effectuer entre une Europe de l’argent et une Europe des gens », explique le cinéaste de 86 printemps à 20 Minutes. Au terme du film, c’est la population grecque, exsangue, qui paye le prix fort pour ne pas sortir de la zone euro. Costa-Gavras s’est inspiré des conversations enregistrées par Yanis Varoufakis pour construire son intrigue diabolique emportant le spectateur dans son engrenage. « Mon souhait n’était pas seulement d’ouvrir les yeux du public sur les faits mais aussi de réaliser un vrai film de cinéma », martèle Costa-Gavras.

Le choix du cinéma

Du cinéma, cette merveille de mise en scène n’en manque pas quand le réalisateur évolue au milieu de réunions faisant penser à des parties d’échecs grandeur nature ! Costa-Gavras fait même danser ses acteurs le temps d’un ballet final qui apporte une touche de légèreté au film. « L’histoire se termine mal car la pauvreté continue de gangrener la Grèce, insiste le cinéaste. Pour éviter qu’elle se reproduise, j’aimerais que les gens comprennent ce qui se passe quand ceux qui se considèrent comme des adultes décident de leur sort sans se soucier de leur bien-être. » Ses explications sont aussi claires que glaçantes.

Le choix du futur

Le choc entre l’abstraction des chiffres avec lesquels jonglent les politiques et la vie des Grecs est décrit de façon lumineuse. « Ce qui est arrivé en Grèce pourrait se dérouler n’importe où quand le capitalisme passe avant les intérêts du peuple, soupire Costa-Gavras. J’ai du mal à me sentir optimiste pour l’avenir. » Adults In The Room témoigne d’une réalité implacable en plongeant dans l’univers impitoyable où se joue notre futur. Ce film prend les allures d’un suspense dont nous sommes tous l’enjeu.