L’escalier du « Joker » en train de devenir le spot le plus photographié du Bronx

PELERINAGE De quoi agacer les habitants du quartier…

M.L. avec AFP

— 

«Joker» : Les touristes affluent sur l'escalier du Bronx de l'affiche du film — 20 Minutes

Les 132 marches qui relient Shakespeare Avenue à Anderson Avenue, dans le quartier new-yorkais du Bronx, étaient jusqu’à récemment éloignées des circuits touristiques. Mais les visiteurs affluent du monde entier depuis qu’ils ont vu Joaquin Phoenix y esquisser quelques pas de danse dans le blockbusterJoker.

La scène est déjà culte : en chemin pour se rendre à une émission de télévision, Arthur Fleck, dont la métamorphose en Joker est presque achevée, se lance dans une danse sur la chanson Rock & Roll Part 2, de Gary Glitter, un ancien chanteur glam en prison pour actes pédophiles.

La queue pour prendre la pose

« Je suis hyper fan depuis que je suis petit de tout ce qui est Batman, je suis hyper content de venir ici car je n’ai jamais eu l’occasion d’aller sur des lieux de tournage », a expliqué à l’AFP Noa Angenost, un jeune touriste français venu en vacances à New York avec son père. Il en a profité pour venir voir le lieu de cette scène de danse, « mythique » selon lui, et pour prendre photos et vidéos à poster sur Instagram.

Les touristes font parfois la queue pour prendre la pose près du lampadaire apparaissant sur l’affiche du film, avec en arrière-plan les escaliers de secours typiques de New York. Sur l’un des murs apparaît désormais un tag représentant le visage blafard du Joker, le meilleur ennemi de Batman.

« Qui ici vient du Bronx ? Qui ici déteste ces marches ? »

Ce soudain engouement touristique n’est cependant pas apprécié de tous les habitants du quartier. « C’est mon quartier et je fais ce que je peux pour le défendre », explique Elliott Raylassi, qui vit dans le coin. « Cela a été un choc pour nous car c’est la première fois que le Bronx se retrouve sous le feu des projecteurs aussi soudainement. […] A New York, quand un quartier commence à attirer l’attention des touristes, cela tend à appâter les promoteurs immobiliers, qui construisent des immeubles luxueux qu’on ne peut plus s’offrir », déplore-t-il.

Sur la chaîne américaine Showtime, les présentateurs natifs du Bronx du talk-show Desus & Mero ont déploré ce phénomène, rapporte le site IndieWire, relayé par Les Inrocks. « Il y a une nouvelle attraction touristique dans le Bronx, et ça craint. Je suis outré », a déclaré Desus, questionnant ensuite le public : « Qui ici vient du Bronx ? Qui ici déteste ces marches ? Qui ici a failli mourir en hiver en descendant ces marches, quand la neige n’est pas enlevée ? Qui ici reste dans le bus Bx13, pour ne pas avoir à monter ces marches ? »

Sur Instagram, le hashtag #jokerstairs compte déjà plus de 1.400 publications.