Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg : « Le couple de "Mon chien Stupide" n’a rien à voir avec le notre »

OUAH 20 Minutes a rencontré Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg, à l'affiche de la comédie familiale « Mon chien Stupide », en salle ce mercredi

Caroline Vié
— 
Yvan Attal dans «Mon chien Stupide»
Yvan Attal dans «Mon chien Stupide» — Studio Canal
  • « Mon chien Stupide » suit la vie d’un couple en crise dont l’existence est bouleversée par l’arrivée subite d’un gros toutou.
  • Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg incarne les personnages principaux de cette comédie familiale inspirée d’un livre de John Fante.
  • Bien qu’ils forment un couple à la ville, les comédiens insistent pour dire que l'histoire du film ne ressemble en rien à la leur.

Evitez de demander à Yvan Attal si son film Mon chien Stupide est inspiré de sa propre vie de famille avec Charlotte Gainsbourg et leurs trois enfants, de peur de vous faire mordre. Il est pourtant difficile de faire abstraction du couple que le réalisateur et l’actrice forment dans la vraie vie en voyant celui de cette comédie adaptée d’un roman de  John Fante.



Lui joue un râleur chronique, elle campe une alcoolique dépressive et leurs bambins (dont l’un est incarné par leur fils Ben Attal) leur mènent la vie dure dans une suite de situations comiques dont la tendresse et la nostalgie ne sont pas exclues. Un très gros toutou baveux et pas finaud (d’où son nom, qui donne le titre du roman et du film) achève de semer le trouble chez eux. N’écoutant que son courage, 20 Minutes a posé les questions qui fâchent au duo.

Le couple du film, c’est un peu vous, non ?

Yvan Attal : Pas du tout. Je ne vois pas ce qui vous fait penser cela. Si je filmais Charlotte en malade d’Alzheimer, penseriez-vous qu’elle en est vraiment atteinte ? Le couple de Mon chien Stupide n’a rien à voir avec le notre.

Charlotte Gainsbourg : Je n’ai rien en commun avec mon personnage qui boit comme un trou et se bourre d’antidépresseurs. Et puis, nous n’avons que trois enfants dans la vie alors que le couple du film en a quatre…

Vous n’avez pas l’impression d’être un peu de mauvaise foi ?

Y.A :. Je suis trop pudique pour avoir envie de raconter ma vie. Si cela me passait par la tête, je ne me cacherais pas derrière John Fante. J’installerais carrément des caméras chez nous et je monterais mes images.

C.G : Ce n’est pas notre vie du tout. En plus, nous n’avons pas de chien et nous ne sommes pas près d’en avoir, tant celui du tournage sentait mauvais ! Une calamité qui bavait partout et n’obéissait pas aux ordres. J’adore les animaux, mais celui-ci a été dur à gérer.



Quand même, vous ne vous doutiez pas que les gens allaient faire le rapprochement avec vous ?

Y.A. : C’est peut-être parce que nous sommes de tellement bons acteurs. Les gens se disent « ça doit être eux » parce que nous sommes des génies ! Je plaisante, bien sûr… Il est vrai que notre complicité sert le film.

C.G : Le fait que nous soyons ensemble et que le public le sait apporte une forme de crédibilité au récit. Cette histoire est un peu celle de tous les couples qui vivent ensemble depuis plusieurs années.

C’est toujours aussi simple de tourner ensemble ?

C.G. : Je n’avais pas été dirigée par Yvan sur un gros film depuis quinze ans et Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. J’avais le trac de me retrouver devant sa caméra. J’avais envie qu’il m’admire.

Y.A : Quand on filme quelqu’un, on le fait avec les yeux qu’on porte sur lui. Mon chien Stupide vient de vingt-cinq ans de complicité, un regard qui évolue en même temps que la vie, mais qui conserve toute sa tendresse.

Vous allez continuer à tourner ensemble ?

Y.A. : J’écris un scénario pour Charlotte. Si elle ne joue pas dans le film, vous saurez que c’est elle qui l’a refusé, mais que je le lui ai proposé.

C.G. : J’attends de lire ce qu’Yvan a écrit pour décider ! Je ne vais pas accepter uniquement pour lui faire plaisir.