« Hors Normes » : Quelles sont vos répliques préférées des films du duo Toledano-Nakache ?

LE SENS DE LA REPARTIE « Hors normes », le nouveau long-métrage d’Eric Toledano et Olivier Nakache sort ce mercredi. De savoureux dialogues émaillent souvent les films de ce duo. Quelles sont vos répliques préférées ?

Ingrid Zerbib

— 

Les réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache, et l'acteur Vincent Cassel, sur le tournage d'«Hors Normes».
Les réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache, et l'acteur Vincent Cassel, sur le tournage d'«Hors Normes». — Copyright Carole Bethuel

Le sens de la repartie. Après Nos Jours heureux, Intouchables, Samba et  Le Sens de la fête, le duo de réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache sort ce mercredi au cinéma Hors Normes. Avec Vincent Cassel et Reda Kateb, ce long-métrage s’inspire de deux associations existantes qui épaulent des jeunes souffrant d’autisme sévère.

Dans la bande-annonce, on retient déjà l’échange touchant entre Bruno (Vincent Cassel) et Joseph (Benjamin Lesieur) : « – Est-ce que je peux mettre ma tête contre ton épaule ? - Oui, allez, vite fait. » Ou encore : « – Je vais tout déchirer. – Pas trop quand même, hein. »

Il faut avouer que des répliques savoureuses émaillent souvent les films de ce duo. Il y a bien sûr « Pas de bras, pas de chocolat » d’Omar Sy dans Intouchables ou encore « Je te dérange pas Patrick Juvet ? Tu veux un café ? ». Dans Nos Jours heureux avec Jean-Paul Rouve, Joséphine de Meaux et Marilou Berry, c’est un festival entre « Prends un verre d’eau », « Et on se sort les doigts du cul ! », ou encore « Tu es le roi des cons au pays des emmerdeurs ». Dans Le Sens de la fête, les répliques de Jean-Pierre Bacri font aussi mouche.

Et vous, vous souvenez-vous de ces répliques ou d’autres ? Vous arrive-t-il de les sortir dans votre vie quotidienne ? Quelles sont vos répliques préférées dans les films de ces réalisateurs ? Dites-nous tout, on se régalera à vous lire. Vous pouvez répondre en remplissant le formulaire ci-dessous. Vos témoignages serviront à la rédaction d’un prochain article. Merci d’avance.