« Le Roi Lion » : La prouesse technique n'explique pas seule le succès du film

DVD Robert Legato, superviseur des effets spéciaux visuels, analyse le triomphe du « Roi Lion » dans les salles cette année, à l’occasion de la sortie du film en vidéo.

Caroline Vié

— 

«Le roi Lion» de Jon Favreau
«Le roi Lion» de Jon Favreau — Walt Disney Pictures
  • « Le Roi Lion » de Jon Favreau a cartonné au box-office international.
  • Robert Legato, qui a supervisé les effets spéciaux du film, évoque son travail.
  • Il en profite pour donner ses raisons du triomphe cette œuvre photo réaliste.

Le Roi Lion n’a pas fini de rugir ! Après avoir engrangé plus 1,5 milliard de dollars au box-office international cette année, le film de Jon Favreau, relecture "live" du film d’animation de 1994, se prépare à une belle carrière en vidéo.

Les aventures photo réalistes de Simba, Nala et Scar sont devenues un véritable phénomène en coiffant au poteau La Reine des neiges au rang de film d’animation le plus rentable de tous les temps. Un triomphe que Robert Legato, superviseur des effets spéciaux du film explique en ces termes : « Le Roi Lion, c’est Shakespeare mis à la portée de tous, une histoire de famille dans laquelle tout le monde peut se retrouver. »

L’équilibre entre animal et humain

Robert Legato et son équipe étaient notamment chargés de transformer les animaux animés du premier film en bestioles à la fois réalistes et capables d’exprimer des sentiments humains. « L’équilibre entre naturalisme et anthropomorphisme était difficile à trouver, explique ce dernier à 20 Minutes. La réussite du film dépendait de ce travail car si le public ne croyait pas en nos créatures, il rejetterait le film en bloc. » Une sérieuse étude de la faune et de la flore africaines a permis aux magiciens des effets spéciaux de relever le défi. « Le plus compliqué a été les séquences musicales pour trouver le rythme des chansons dans la façon dont les animaux se déplacent », souligne Robert Legato.

Animation ou pas ?

Le Roi Lion est si réaliste qu’on pourrait le croire filmé en prises de vues réelles si les héros n’étaient pas doués de la parole. « La frontière entre ces deux médias est de plus en plus ténue, s’amuse Robert Legato. Peu importe dans quelle catégorie vous placez Le Roi Lion, ce qui compte c’est l’histoire et les émotions ! » Cela ne diminue en rien la prouesse technique qui permet de s’immerger dans l’univers du film. « Je crois que le succès de ce Roi Lion vient aussi de cette impression de partager les aventures de Simba et des siens comme si on se trouvait dans la savane avec eux. » Une magie qui n’a pas fini d’enchanter les spectateurs sur petits comme sur grands écrans.

Et la suite ?

Pour l’instant, Le Roi Lion 2 n’est pas dans les tuyaux mais Robert Legato continue d’explorer de nouvelles techniques. « Seuls le coût et le temps définissent les limites de ce que nous pouvons faire », conclut-il. Les merveilles du Roi Lion placent déjà la barre très haut.