Lyon : Le géant du cinéma Francis Ford Coppola a reçu le Prix Lumière pour l'ensemble de sa carrière

FESTIVAL LUMIERE Le réalisateur avait évoqué sa façon de travailler lors d'une masterclass vendredi après-midi

20 Minutes avec AFP

— 

Francis Ford Coppola a reçu le Prix Lumière vendredi à Lyon.
Francis Ford Coppola a reçu le Prix Lumière vendredi à Lyon. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Le cinéaste américain de légende Francis Ford Coppola, auteur du Parrain et d’Apocalypse now, a reçu vendredi soir à Lyon le Prix Lumière pour l’ensemble de sa carrière, pour les dix ans du Festival Lumière, dédié aux classiques du 7e Art.

« Je me suis revu, enfant, assis au bord du trottoir pendant qu’un défilé passait […] Je voulais juste en faire partie. Et ce soir, vous m’avez permis de ressentir ce que je veux le plus au monde, le sentiment de faire partie d’un groupe, et je vous remercie pour ça », a-t-il déclaré avant de recevoir son prix des mains du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho et de l’actrice française Nathalie Baye, qui avait fait partie du jury présidé par Coppola à Cannes en 1996.

Remerciements à Bong Joon-ho

« Il y a trois choses ce soir que j’ai ressenties, et qui sont très présentes ici à Lyon. Et ironiquement, ce sont les trois choses dont ce monde en pagaille […] a le plus besoin : la convivialité, l’enthousiasme et la célébration », a-t-il ajouté. Le réalisateur de 80 ans, récompensé par deux Palmes d’or au Festival de Cannes pour Conversation secrète et Apocalypse now, a reçu le prix Lumière dix ans après Clint Eastwood, premier géant du cinéma à avoir été célébré à Lyon. Il a succédé à l’actrice Jane Fonda, récompensée l’an dernier.

Le cinéaste américain a aussi remercié Bong Joon-ho, qui avait expliqué à quel point il avait été marqué par ses films. Francis Ford Coppola a souligné que déclencher des vocations était « son objectif ultime ». « J’ai toujours eu le sentiment que la plus grande gratification qui existe, c’était qu’une jeune personne voie une de mes œuvres et décide ensuite qu’elle veut écrire un roman ou faire un film », a-t-il déclaré.

« Je peux attribuer ce titre de maître à Martin Scorsese »

Francis Ford Coppola avait évoqué son œuvre et sa façon de travailler plus tôt, lors d’une master class vendredi après-midi. Il a toutefois précisé qu’il considérait plutôt cette rencontre « comme une conversation ». « Le cinéma n’est pas un art assez ancien pour qu’on puisse parler de master class car il n’y a pas assez de maîtres dans cet art. Je ne fais pas partie de ces quelques maîtres […]. Je peux attribuer ce titre de maître à Martin Scorsese qui a cette légitimité », a-t-il déclaré, rapporte France 3 Auvergne-Rhône Alpes.

La salle était pleine pour écouter le réalisateur, et la rencontre a été largement relayée sur les réseaux sociaux. Alain Chabat, Nathalie Baye, Laurent Lafitte, Ludivine Sagnier, Gaspar Noé ou encore l’acteur réalisateur mexicain Gael Garcia Bernal était aussi présents, ainsi que la femme et le fils de Coppola, Eleanor et Roman.

Nuit du « Parrain » ce samedi

Une « nuit du Parrain », avec la projection des trois films de la saga culte, aura lieu ce samedi soir au Festival Lumière. Le mythique Apocalypse Now sur la guerre du Vietnam sera quant à lui projeté dimanche lors de la clôture du Festival, dans une nouvelle version repensée par le cinéaste pour les 40 ans du film.