L'actrice et militante pacifiste américaine Jane Fonda menottée et interpellée lors d'une manifestation pour l'environnement

ACTIVISTE La police a interpellé 16 personnes dont l’actrice « pour avoir manifesté illégalement »

20 Minutes avec AFP

— 

Jane Fonda est connue pour son engagement politique.
Jane Fonda est connue pour son engagement politique. — David Buchan/Variety/REX/SIPA

L’actrice et militante pacifiste américaine Jane Fonda a été menottée et interpellée vendredi devant le Congrès américain où elle manifestait dans le calme pour appeler à lutter contre le changement climatique.

Agée de 81 ans, l’actrice vêtue d’un manteau rouge vif est clairement visible sur les marches du Capitole, siège du Congrès, lorsque la police s’approche d’un petit groupe de manifestants, sur une vidéo publiée sur sa page Facebook.

« Nous serons là tous les vendredis à 11 heures »

Dans le calme et les slogans pour la défense de l’environnement, l’actrice se présente, son tour venu, devant un agent qui la menotte puis l’escorte ensuite hors du parvis. La police du Capitole « a interpellé 16 individus pour avoir manifesté illégalement » devant le Capitole, a indiqué une porte-parole à l’AFP.

« Nous serons là tous les vendredis à 11 heures, qu’il pleuve, fasse beau, neige, en pleine tempête ou quoi que ce soit », avait déclaré Jane Fonda plus tôt dans un parc proche du Capitole. Puis l’actrice avait expliqué qu’elle se rendait au Capitole, où le droit de manifester est restreint à certaines zones délimitées, afin d’y faire acte de « désobéissance civique ».

Une actrice engagée depuis les années 1960

Le petit groupe y est resté pendant environ dix minutes avant d’être interpellé. « Il s’agit d’une crise provoquée par les humains », avait plus tôt dénoncé Jane Fonda. « La planète est en feu », ont crié des manifestants.

L’actrice oscarisée est connue pour ses engagements politiques depuis l’époque de la contre-culture dans les années 1960, des mobilisations contre la guerre du Vietnam aux combats féministes, en passant par son soutien aux Black Panthers et au mouvement noir américain pour les droits civiques. Son militantisme lui a d’ailleurs valu d’être surveillée par la NSA de 1967 à 1973. Jane Fonda a co-fondé l’ONG féministe Women’s Media Center et s’est montrée très critique du gouvernement Bush dans les années 2000. Elle milite aujourd’hui pour la paix – et notamment la résolution du conflit israélo-palestinien – et pour l’environnement. Elle avait d’ailleurs tenu des propos très critiques envers le Premier ministre canadien Justin Trudeau.