VIDEO. Angelina Jolie: « Maléfique n’a rien de la sorcière de conte de fées classique: c'est une femme libre »

INTERVIEW Angelina Jolie retrouve son rôle de fée fascinante dans « Maléfique : le pouvoir du mal » en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

Elle Fanning, Angelina Jolie et Sam Ryley dans «Maléfique: Le Pouvoir du mal»de Joachim Rønning
Elle Fanning, Angelina Jolie et Sam Ryley dans «Maléfique: Le Pouvoir du mal»de Joachim Rønning — Walt Disney France
  • Dans « Maléfique : Le Pouvoir du mal », la sorcière trouve une rivale redoutable en la personne de la mère du prince Philippe, incarnée par Michelle Pfeiffer.
  • Elle Fanning est tout aussi dynamique que ces deux-là pour dynamiter les frontières entre le Bien et le Mal.

La sorcière la plus charismatique du monde est de retour sous les traits d’Angelina Jolie dans Maléfique : Le Pouvoir du mal de Joachim Rønning. Cinq ans après le premier film, Aurora et Philippe sont désormais prêts à convoler, ce qui ne réjouit ni la mère du Prince (vénéneuse Michelle Pfeiffer), ni Maléfique jalouse de voir sa fille partir chez les humains...

« C’est un personnage de femme forte que je suis heureuse de retrouver parce qu’elle est drôlement cool, précise Angelina Jolie à 20 Minutes. Maléfique n’a rien de la sorcière de conte de fées classique : c’est une femme libre. » Une femme qui se révèle bien plus complexe que prévu dans cette suite qui réserve de nombreuses surprises et change l’image qu’on peut se faire des méchantes fées chez Disney.

View this post on Instagram

😍😍

A post shared by Angelina Jolie (@angelinajolieofficial) on

Des femmes libres

« Autrefois, celles qu’on appelait sorcières étaient des survivantes, insiste Angelina Jolie. C’est pour cela qu’elles faisaient peur : elles ne rentraient pas dans le moule que voulait leur imposer la société. Mais cela ne les empêchait pas d’éprouver des sentiments. » Maléfique est leur digne héritière. Elle peut sembler froide et impitoyable mais cache un véritable amour pour Aurora sous une apparente sévérité. « Le film bouscule les frontières entre le bien et le mal, les gentils et les méchants, précise Elle Fanning qui incarne Aurora. De nos jours, les petites filles peuvent aussi se sentir proche de Maléfique pour son courage et son caractère bien trempé. » Elle est même largement plus séduisante que sa fille, princesse plus classique.

Sorcière mais maman

Les rapports entre les mères et leurs enfants sont prédominants quand chacune veut garder la mainmise sur sa progéniture. « Maléfique est avant tout une maman, insiste Angelina Jolie, et comme toutes les mères, elle se demande si elle en fait assez pour son enfant. » La Sorcière version 2.0 s’épanouit dans une maternité, certes un peu torturée mais d’une solidité à toute épreuve. « Comme toutes les mamans, sorcière ou pas, Maléfique se transforme en dragon si on touche à son enfant » plaisante Angelina Jolie. Mal en prend à ses ennemis car la sorcière a plus d’un tour en réserve pour se débarrasser des fâcheux. Les magiciens des effets spéciaux ont fait des merveilles pour magnifier la star et ses costumes sublimes.

Aussi pour les garçons

Ses métamorphoses impressionnantes amuseront tout autant les filles que les garçons. « Ce film est fait pour les deux, insiste Angelina Jolie. Les gars aussi peuvent recevoir un message positif en voyant des hommes interagir avec des héroïnes qui ne se laissent pas impressionner. » La magie opère notamment quand elle rencontre des fées ailées, sous les traits d'hommes et de femmes qui lui ressemblent. Nul doute que de nombreux membres du public auront, en sortant du film, envie d’être aussi stylés que Maléfique et Angelina Jolie.