« Joker » : Retrouvez tous les acteurs qui l’ont incarné avant Joaquin Phoenix

BAD BOY A l’occasion de la sortie du film de Todd Phillips, « 20 Minutes » revient sur les comédiens marquants qui ont donné vie au Joker

Caroline Vié

— 

Joaquin Phoenix dans «Joker» de Todd Phillips
Joaquin Phoenix dans «Joker» de Todd Phillips — Warner Bros France
  • Dans « Joker », Todd Philips revient sur les origines de l’ennemi juré de Batman.
  • D'autres acteurs ont incarné le méchant avant Joaquin Phoenix, parfois de façon marquante.
  • Chacun a su apposer son sceau sur sa prestation physique ou vocale.

Si la performance de Joaquin Phoenix dans Joker de Todd Philipps lui vaudra peut-être un Oscar, il n’est pas le premier à s’être glissé sous le maquillage du clown dément.

20 Minutes revient sur les prestations les plus marquantes portées par des comédiens qui n’avaient clairement pas fait vœu de sobriété au moment de l’interpréter.

Le Joker fait sourire

Cesar Romero ne fait pas peur dans la série télévisée Batman (1966-1968) et le film qui s’en est inspiré en 1966. Il faut dire que les auteurs jouaient plus la carte du burlesque que de la terreur dans cette adaptation volontairement décalée de l’univers de l’Homme chauve-souris avec ses gags et ses bulles d’onomatopées pour rythmer les combats.

Le Joker fait le diable

Fini de rire avec Jack Nicholson dans Batman (1989) de Tim Burton ! Lui est vraiment teigneux et offre à son interprète en roue libre toutes les opportunités d’en faire des caisses. Ce Joker-là allie le charisme vénéneux de Nicholson à un côté diabolique qui le rend très inquiétant dans le monde gothique de Gotham revu selon l’esthétique de maître Burton.

Le Joker fait le fou

Heath Ledger a longtemps été considéré comme le meilleur de tous les Jokers. La folie qu’il communique au personnage dans The Dark Knight, le chevalier noir (2008) de Christopher Nolan demeure unique à ce jour. Violent, vicieux, intense, il massacre ses proies et semble avoir sombré dans la démence. Son Joker pourrait être celui dont Joaquin Phoenix fait vivre les jeunes années.

View this post on Instagram

#heathledger #jokermovie

A post shared by DC COMICS WORLD⚡ (@dccomicsw) on

Le Joker en fait trop

Le Joker de Jared Leto dans Suicide Squad (2018) de David Ayer ferait passer les autres « Plaisantins » pour des acteurs du théâtre  ! Il grimace tant et plus devenant une caricature d’un méchant qui a déjà de bonnes tendances à se rouler par terre. Trop c’est trop. On a envie de l’envoyer à l’asile d’Arkham sans bon de sortie.

Le Joker fait de l’animation

Dans les pays anglo-saxons, Mark Hamill est aussi connu pour avoir prêté sa voix au Joker dans les séries animées des années 1990 et dans des jeux vidéo. L’acteur, réputé en France pour son rôle de Luke Skywalker de la saga Star Wars, a su oublier le sage Jedi pour trouver le méchant qui sommeillait au fond de sa tête. Brrrr.

Le Joker fait la surprise

Le saviez-vous ? Zack Galifianakis a lui aussi doublé le Joker pour Lego Batman (2017). Le comédien barbu a été découvert dans la saga Very Bad Trip qui a aussi lancé la carrière de Todd Phillips, réalisateur de Joker. Aurait-il inspiré ce dernier au moment de diriger Joaquin Phoenix ? Rien n’est moins sûr mais l’idée fait rêver.