« Downton Abbey » : Pourquoi le film séduit, que l’on connaisse ou pas la série

GRAND ECRAN Que l’on soit familier ou pas de la série, on prend bien du plaisir à visiter « Downton Abbey », en salle mercredi

Caroline Vié

— 

Jim Carter dans «Downton Abbey» de Michael Engler
Jim Carter dans «Downton Abbey» de Michael Engler — Universal Pictures
  • Le long-métrage « Downton Abbey » est un peu comme un super épisode de la série.
  • Les héros reçoivent la visite du couple royal dans leur château.
  • Une grande attention a été apportée aux détails.
  • Le spectateur a l’impression d’être transporté dans le temps.

Downton Abbey vous connaissez ? Si la réponse est oui, le long-métrage de Michael Engler va vous emballer. Si vous répondez non, vous risquez de bien vous amuser aussi. Tout a été conçu pour le plaisir du spectateur, qu’il soit ou non familier de la série diffusée entre 2011 et 2016 !

« Contrairement à la série, on n'a que deux heures au cinéma pour raconter une histoire, souligne le réalisateur Michael Enger. C’est le show runner Julian Fellowes qui a décidé que la visite du couple royal serait le catalyseur de l’histoire. » L’arrivée des souverains et de leur entourage sème la panique aussi bien chez les maîtres que chez les domestiques. 20 Minutes explique pourquoi tous les publics trouvent leur compte en voyant le film.

On craque pour les personnages

Bien évidemment, les fans de la série auront l’impression de retrouver des amis le temps d’un super épisode. Pour autant, les néophytes ne seront par perdus car les personnages sont suffisamment typés pour devenir immédiatement familiers. Chacun rentre dans une case délicieusement british digne du Gosford Park de Robert Altman pour lequel Julian Fellowes avait reçu l’Oscar du meilleur scénario en 2002.

On craque pour le château

Le château de Highclere est le lieu de tournage de la série après avoir été celui de Gosford Park. Rebaptisée Downton Abbey, cette imposante masure donne l’impression de voyager dans le temps. Elle a tant de personnalité qu’on est aussi heureux de la revisiter que de la voir pour la première fois. Et on peut maintenant y séjourner pour prolonger l’expérience.

On craque pour Maggie Smtih

C’est peut-être mal d’avoir des favoris mais tant pis ! Maggie Smith en vieille lady délicatement perverse est délicieuse. Ses magouilles et autres intimidations en faisait la star de la série et l’octogénaire parvient encore à voler la vedette à ses partenaires pour faire obtenir un héritage à l’un de ses parents. Familiers ou pas ne peuvent que tomber sous son charme vénéneux.

On craque pour le look

Ah les tenues des héros et surtout des héroïnes… Un soin tout particulier a été emporté au moindre détail, notamment une robe de soie violette confectionnée dans un tissu vintage. La beauté des costumes et des décors fait passer un sentiment discret entre émerveillement et nostalgie. De quoi donner aux amoureux de la série l’envie de la revoir et aux autres celle de se jeter sur les épisodes.