Woody Allen: Six questions pour comprendre les soupçons d'agression sexuelle qui pèsent sur le réalisateur

ACCUSATIONS Retour sur l’affaire opposant Dylan Farrow et son père adoptif, Woody Allen, qui vient de ressurgir à l’occasion de la sortie ce mercredi de son nouveau film « Un jour de pluie à New York »

Caroline Vié

— 

Selena Gomez et Woody Allen sur le tournage de «Un jour de pluie à New York»
Selena Gomez et Woody Allen sur le tournage de «Un jour de pluie à New York» — Mars Films
  • Depuis 1992, Woody Allen est accusé par sa fille adoptive Dylan Farrow d’agression sexuelle quand elle avait 7 ans.
  • Le réalisateur n’a pas été poursuivi.
  • La jeune femme maintient ses accusations.
  • Le clan « Allen » et le clan « Farrow » s’écharpent dans les médias.

Voilà maintenant plus de vingt-cinq ans que l’affaire Woody Allen défraye la chronique déchirant les « pro-Woody » et les « anti-Woody » mais surtout les familles Allen et Farrow, qui s’affrontent par médias interposés depuis que Dylan Farrow a accusé le réalisateur, son père adoptif, d’avoir pratiqué des attouchements sur elle en 1992.

La guerre entre les deux camps fait rage et on peine parfois à s’y retrouver entre les attaques du clan Farrow et les ripostes du clan Allen. 20 Minutes répond aux questions qui se posent souvent quand on tente de comprendre l’affaire.

De quoi Woody Allen est-il soupçonné précisément ?

Dylan Farrow, fille adoptive du cinéaste et de Mia Farrow, née en 1985, a accusé Woody Allen de l’avoir agressée sexuellement quand elle avait 7 ans alors qu’il rendait visite à sa famille après sa rupture avec Mia Farrow. La jeune femme, aujourd’hui mariée et maman, a réitéré ses accusations en 2014 dans une lettre ouverte sur un blog du New York Times et en 2017 dans le sillage du mouvement #MeToo. Dans une interview donnée à la chaîne CBS en janvier 2018, elle a détaillé son agression commise dans un grenier alors qu’elle jouait avec un train électrique. Le cinéaste aurait touché ses « parties intimes » en lui demandant de garder le secret.

Pourquoi Woody Allen n’est-il pas poursuivi en justice ?

En 1993, une commission mandatée par la police et composée d’un pédiatre, de deux travailleurs sociaux et d’une infirmière a conclu que Dylan n’avait pas été abusée mais manipulée par sa mère. Le juge chargé de décider de la garde des enfants a rejeté cette conclusion affirmant que la conduite de Woody Allen envers Dylan avait été « inappropriée » sans que l’abus sexuel soit constitué. Mia Farrow a obtenu la garde des enfants et Woody Allen n’a plus eu le droit d’approcher Dylan. Le Département des affaires sociales de New York a clos son enquête de 14 mois en déclarant ne pas disposer de preuves contre Woody Allen. Le procureur de New York a décidé de ne pas poursuivre.

Qui maintient les accusations contre Woody Allen ?

Ronan Farrow, fils biologique de Woody Allen et Mia Farrow, né en 1987, est le principal soutien de sa sœur Dylan. Il est connu pour l' enquête qu’il a publiée dans le New Yorker en 2017 et qui a permis l’arrestation du producteur Harvey Weinstein, accusé de viol. En 2013, Mia Farrow a déclaré au magazine Vanity Fair qu’il était peut-être le fils de Frank Sinatra, son ex-mari, qu’elle continuait à voir pendant sa relation avec Woody Allen de 1979 à 1992.

Timothée Chalamet, Rebecca Hall et Selena Gomez, acteurs d’Un jour de pluie à New York ont épousé sa cause en reversant leur salaire perçu pour ce film au collectif Time’s Up, soutenant les victimes d’abus sexuels. Colin Firth, Greta Gerwig et Ellen Page ont annoncé regretter d’avoir tourné avec le réalisateur.

Qui prend la défense de Woody Allen ?

Moses Farrow, fils adoptif de Woody Allen et de Mia Farrow, a remis en question les accusations de sa sœur par voie de presse notamment dans le New York Times et sur les réseaux sociaux. Il avait 14 ans au moment où les faits se seraient déroulés. Devenu thérapeute, le trentenaire a publié un long essai sur son blog en mai 2018 dans lequel il accuse Mia Farrow de violence à son égard et de manipulation envers sa sœur adoptive et les autres enfants. Il déclare que Mia Farrow a agi par jalousie faisant passer Woody Allen pour un monstre parce qu’il l’avait trompée avec sa fille adoptive Soon-Yi Previn.

En 2018, Javier Bardem s’est indigné du traitement subi par le cinéaste. La semaine dernière, Scarlett Johansson a annoncé qu’elle était prête à retravailler avec le cinéaste, ce dernier l’ayant convaincue de son innocence.

La femme de Woody Allen est-elle sa fille ?

Les détracteurs de Woody Allen mettent souvent en parallèle ces accusations d’agression sexuelle sur sa fille adoptive et son mariage avec Soon-Yi Previn. Pourtant, cette dernière n’est pas sa fille. Soon-Yi Previn est la fille adoptive de Mia Farrow et du musicien André Previn. Elle n’a pas été élevée par Woody Allen car Mia Farrow et le cinéaste ne vivaient pas ensemble pendant leur relation. La jeune femme a toutefois entretenu une liaison avec le réalisateur alors qu’il était encore le compagnon de Mia Farrow.

L’actrice a découvert leur relation grâce à des photos dénudées de la jeune femme, âgée de 21 ans à l’époque. Mia Farrow a trouvé les clichés dans l’appartement de Woody Allen quelques mois avant l’agression supposée de Dylan. Dans le magazine Vulture, en septembre 2018, Soon-Yi Previn défend son mari et accuse Mia Farrow de violence envers elle et les autres enfants.

Où en est l’affaire ?

Toujours au même point. Aucun élément nouveau n’a été découvert depuis 1993. Interviewé le 6 septembre sur France 24, Woody Allen a déclaré être un fervent partisan du mouvement #MeToo et qu'« aucune actrice ne s’est jamais plainte » de lui. Tandis que

Dylan  a taclé sur Twitter Scarlett Johnasson pour son soutien au cinéaste.

Un jour de pluie à Paris sort dans de nombreux pays (dont la France ce mercredi) mais pas aux Etats-Unis. Il a été projeté en ouverture du Festival de Deauville. Woody Allen vient de terminer un nouveau film en Espagne avec Christoph Waltz et Louis Garrel. Les deux « clans » n’ont pas fini de s’entredéchirer.