« Music of My Life », le conte musical qui ne se contente pas d'enchaîner les tubes

DEAUVILLE US Les chansons de Bruce Springsteen sont au cœur de « Music of My Life », mais le film de Gurinder Chadha, qui sort en salle ce mercredi, fait aussi vibrer pour d’autres raisons

Caroline Vié

— 

Viveik Kalra dans «Music of my Life» de Gurinder Chadha
Viveik Kalra dans «Music of my Life» de Gurinder Chadha — UGC Distribution
  • « Music of My Life » a reçu un accueil chaleureux au Festival de Deauville.
  • Le film raconte l’histoire vraie d’un jeune homme dont la vie a changé grâce à la musique de Bruce Springsteen.
  • Ce « feel-good movie », signé Gurinder Chadha, réalisatrice de « Joue la comme Beckham », était présenté quelques jours avant sa sortie en salle ce mercredi.

 

De notre envoyée spéciale à Deauville

Moment très amusant ce week-end sur la scène du Festival de Deauville quand la cinéaste Gurinder Chadha est venue présenter son film Music of My Life. « Pardonnez-moi d’avoir tué le français, je suis une roast-beef tandoori » a-t-elle déclaré sous un tonnerre d’applaudissements pour conclure son discours en français.

Dans sa nouvelle comédie, la réalisatrice de Joue là comme Beckham et Coup de foudre à Bollywood suit le parcours d’un adolescent d’origine pakistanaise qui apprend à s’affirmer grâce à la musique de Bruce Springsteen dans l’Angleterre du milieu des années 1980. « Il comprend qu’il n’est pas seul à ressentir le besoin de devenir le lui-même, explique Gurinder Chadha à 20 Minutes. Sprinsteen est passé par là avant lui. » L’émancipation du garçon incarné par Viveik Kalra sème le trouble dans sa famille.

D’après une histoire vraie

La réalisatrice s’est appuyée sur une histoire vraie, celle du journaliste Sarfraz Manzoor, fan de Bruce Springsteen devant l’Eternel, qui a collaboré au scénario. « Comme lui, Bruce Springsteen m’a marquée, avoue Gurinder Chadha. Ses chansons avaient une résonance très forte dans une Angleterre secouée par les problèmes sociaux et les mouvements d’extrême droite. » Music of My Life est profondément ancré dans son époque où chômage et racisme mettent le moral du héros à rude épreuve.

Pas une comédie musicale

L’adolescent se trouve confronté à des choix compliqués entre son envie d’écrire, son amour pour une jeune anglaise et les désirs de son père trop autoritaire. « Les paroles des chansons de Bruce Springsteen lui apportent une aide inestimable, insiste Gurinder Chadha. Nous les avons utilisés pour faire avancer notre histoire car nous voulions à tout prix éviter un côté comédie musicale qui enchaîne les tubes. » Le film permet de redécouvrir la puissance de l’œuvre de la rock star.

Avec le soutien du Boss

Gurinder Chadha s’est identifiée au personnage de son film. « Je suis une femme issue de la diaspora et je peux donc comprendre ce qu’il vit », confie-t-elle. On n’est pas surpris d’apprendre que Bruce Springsteen, le Boss, a adoubé le film. « Il nous a remerciés de lui avoir rendu un si bel hommage », raconte la réalisatrice. Music of My Life donne envie de réécouter sa musique.