Hafsia Herzi: «Je suis fière qu’on dise que "Tu mérites un amour" ressemble aux films de Kechiche»

INTERVIEW Hafsia Herzi reconnaît devoir beaucoup à Abdellatif Kechiche pour la réalisation de « Tu mérites un amour », en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

«Tu mérites un amour» de et avec Hafsia Herzi
«Tu mérites un amour» de et avec Hafsia Herzi — Rezo Films
  • L'actrice Hafsia Herzi signe sa première réalisation: « Tu mérites un amour ».
  • Il s'agit du portrait d’une jeune femme brisée par une rupture sentimentale.
  • Malgré le point de vue féminin du film, la comédienne révélée par « La Graine et le mulet » reconnaît l’influence d’Abdellatif Kechiche sur son travail.

 

Hafsia Herzi le revendique haut et fort: Abdellatif Kechiche est son "père de cinéma", son mentor dont la générosité l’a inspirée pour mettre en scène Tu mérites un amour, premier film de l'actrice en tant que réalisatrice, était présenté en mai dernier à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes.

Révélée par Kechiche dans La Graine et le mulet et à l’affiche de Metktoub my Love douze ans plus tard, la comédienne de 32 printemps ne tarit pas d’éloge sur le réalisateur dont l’influence se fait clairement sentir dans Tu mérites un amour. « Abdel n’a pas vu mon film, car il était trop occupé par le sien, raconte Hafsia Herzi à 20 Minutes. Mais quand il a regardé la bande-annonce, il s’est écrié: « On dirait du Kechiche », ce qui m’a ravie ! »

Un regard féminin

Hafsia Herzi a pourtant su apporter sa propre personnalité à l’histoire de Lila, jeune femme brisée par une rupture sentimentale, qu’elle incarne avec sensibilité. « J’estime apporter un regard féminin sur les rapports entre les hommes et les femmes, dit-elle. J’ai mis longtemps à comprendre à quel point nous étions différents. C’est en ce sens que mon film ne ressemble pas à ceux d’Abdel ».

Son héroïne tentant de se guérir d’un chagrin d’amour touche par sa sincérité tandis qu’elle côtoie des garçons campés par Anthony Bajon (La Prière), Jérémie Laheurte (La Vie d’Adèle) et Djanis Bouzyani (Bonhomme) épatant en meilleur ami gay.

Des acteurs en confiance

« J’aime mes acteurs et j’avais envie de les mettre en confiance surtout que nous avons tourné dans l’urgence avec un budget réduit et une petite équipe, confie Hafsia Herzi. Abdellatif m’a appris que l’amour des comédiens est essentiel quand on les dirige. » La jeune femme semble aussi à l’aise dans les séquences de dialogues que dans les scènes d’amour. « Je les ai souhaitées sensuelles et douces pour faire comprendre que les femmes peuvent aussi éprouver du désir », insiste-t-elle. Sa performance fait que le spectateur ressent les sentiments de son héroïne en même temps qu’elle: pleurant comme elle ses illusions perdues ou éclatant de rire avec une vitalité communicative.

Un cri de reconnaissance

Aujourd’hui, Hafsia Herzi est contaminée par le virus de la réalisation. « Je suis fière qu’on dise que Tu mérites un amour ressemble aux films de Kechiche, avoue-t-elle. Je m’affranchirais peut-être un jour de son influence mais j’assume le fait qu’il m’a tout appris. » Ce cri de reconnaissance doit faire chaud au cœur du cinéaste controversé qui semble avoir mérité visiblement l’amour professionnel d’Hafsia Herzi.

Hafsia Herzi, une graine de star découverte par Abdellatif Kechiche