Luc Besson réalise son plus gros flop avec «Anna»

VERY BAD TRIP Anna n’a attiré que 640.000 spectateurs en France à la date du 6 août, le plus faible score pour un film de Luc Besson

A.D.

— 

Le réalisateur Luc Besson.
Le réalisateur Luc Besson. — Michele Tantussi/AGF/SIPA

L’ex-chouchou du cinéma français avec Le Grand Bleu, Nikita ou encore Leon, Luc Besson est désormais boudé par les spectateurs français. Visé par des accusations d’agressions sexuelles, le cinéaste comptait sur le long-métrage Anna pour redresser la barre de la société  EuropaCorp, placée en procédure de sauvegarde. Mais le thriller sur le mannequin russe tueuse à gages, sorti en salles le 10 juillet, n’a attiré que 640.000 spectateurs en France à la date du 6 août.

Pourtant Pathé, qui distribue le film selon un accord conclu en décembre 2017 avec EuropaCorp, a mis 818 copies en circulation. Anna, qui a coûté pas moins de 30 millions de dollars à la production, n’avait déjà ramassé que 7,6 millions de dollars au Box-Office américain, en près de cinq semaines d’exploitation.

Doté d’un budget sept fois plus important, Valérian et la Cité des mille planètes avait quant à lui attiré pas moins de 4,04 millions de curieux. A date, Anna est le plus gros flop de Luc Besson en France. Même l’échec The Lady, le biopic de la Birmane Aung San Suu Kyi, avait réussi à attirer 513.645 spectateurs en fin de carrière.