VIDEO. Jason Statham et Idris Elba: «On a tout fait pour que les héros de "Hobbs & Shaw" soient cools»

INTERVIEW Jason Statham et Idris Elba nous ont confié leur définition du « cool » à l’occasion de la sortie de « Hobbs & Shaw » en salle le 7 août

Caroline Vié

— 

Dwayne Johnson, Idris Elba et Jason Statham dans «Hobbs & Shaw» de David Leitch
Dwayne Johnson, Idris Elba et Jason Statham dans «Hobbs & Shaw» de David Leitch — Universal France
  • Dans « Hobbs & Shaw », spin-off de la saga « Fast & Furious », Dwayne Johnson et Jason Statham unissent leurs personnages pour contrer un terroriste joué par Idris Elba.
  • Rencontrés à Paris, Jason Statham et Idris Elba montrent qu'ils tiennent beaucoup à leur image cool.
  • Les deux acteurs expliquent avoir rivalisé avec Dwayne Johnson pour improviser des dialogues ciselés entre deux scènes d’action.

L’agent du FBI Hobbs (Dwayne Johnson) et Shaw ( Jason Statham), son ennemi intime depuis le septième volet de la saga Fast & Furious, doivent faire équipe dans le spin off Hobbs & Shaw de David Leitch, afin de contrer un terroriste génétiquement modifié ( Idris Elba). Et ça déménage sur fond de poursuites et de fusillades.

Complices à la ville, Idris Elba et Jason Statham se sont confiés à 20 Minutes sur ce film qui les oppose à l’écran et leur permet de s’imposer comme des rois de la « cool attitude ».

Que signifie le mot « cool » pour vous ?

Jason Statham : C’est une façon de voir la vie qui me vient de ma mère : elle commentait les films avec Steve MacQueen en soupirant : « Regarde comme il est cool ». Pour elle, une attitude cool était la manifestation d’une certaine virilité.

Idris Elba : Pour moi, c’est un mélange de détachement et d’implication face à la vie. Donner l’impression de se moquer de tout, mais en étant capable d’être solide en cas de coup dur. Faire preuve d’humour à bon escient est aussi une façon d’être cool. Le tout est de trouver un équilibre pour définir sa propre image.

Vous considérez-vous cool ?

IE : On m’a parfois dit que je le suis. Je crois que cela va avec le fait que je fais de la musique et que je suis très sportif en plus de mes activités de comédien. J’estime cependant que Jason Statham et Dwayne Jonhson sont encore plus cool que moi.

JS : Idris Elba et Dwayne Johnson sont les hommes les plus cool du monde ! J’arrive loin derrière eux et pourtant ce n’est pas faute d’essayer de les impressionner. C’était un vrai concours d’improvisation entre nous trois pour les scènes de dialogue.

Shaw et Brixton, vos personnages de la franchise « Fast & Furious », sont-ils cool ?

JS : Je fais tout pour que Shaw le soit. C’était ma condition pour participer à la saga. Je ne voulais pas me fondre dans le décor. C’est pour cela que j’ai souhaité que mon personnage commence par être un méchant : pour surprendre et marquer les spectateurs.

IE : Brixton est un sale type mais il dégage une certaine forme de classe. Je dirais même qu’il ne manque pas de charisme ce qui peut donner envie de lui trouver des circonstances atténuantes malgré ses très mauvaises actions. Ce n’est pas un méchant ordinaire.

Pourquoi la saga « Fast & Furious » est-elle cool ?

IE : Tout le monde est déjà monté dans une voiture et la plupart des gens en ont conduit. Comme les héros dont on se sent d’autant plus facilement proche qu’ils ne sont pas issus de milieux favorisés.

JS : Nous ne visons pas les Oscars mais voulons offrir des divertissements de qualité. Et contrairement aux films de superhéros, Fast & Furious offre un univers hyperréaliste dans lequel toute la famille peut se projeter. C’est pour cela que nous faisons attention à ce que l’action ne soit pas trop violente, ni les dialogues trop grossiers.