Du bus d'«Into the Wild» à l'île de «Skyfall», le cinéma fourmille de lieux de tournage dangereux

DANGER CINEMATOGRAPHIQUE Une jeune femme est morte jeudi 25 juillet en tentant de rejoindre le bus iconique du film « Into the Wild » de Sean Penn

Océane Sinicropi

— 

Paramount Vantage
  • Une jeune femme de 24 ans est morte jeudi 25 juillet en voulant traverser la rivière Teklanika en Alaska pour admirer le bus 142 du film de Sean Penn, Into the Wild.
  • Il existe de nombreux lieux cultes de tournages dangereux.
  • 20 Minutes a fait une sélection.

Qui n’a pas déjà rêvé de traverser la rivière Teklanika en Alaska pour rentrer dans le mythique bus qui a hébergé Christopher McCandless, l’étudiant qui a inspiré le héros du livre et du film Into the wild ? Une jeune femme biélorusse n’a malheureusement pas survécu à cette aventure et est morte noyée jeudi 25 juillet.

Il existe de nombreux lieux cinématographiques cultes, et parfois dangereux, que les spectateurs rêvent pourtant de fouler. 20 Minutes a concocté une sélection pour routards avertis.

Le Mont Eiger en Suisse : le « mur de la mort » du film Sanction (1975) de Clint Eastwood

Adaptée d’un roman d’espionnage de Trevanian, la quatrième réalisation de Clint Eastwood a lieu sur le mont Eiger en Suisse, jalonné de pics vertigineux et très friables qui sont responsables de nombreux accidents tragiques d’alpinistes. Après avoir suivi un stage de 72 heures au Parc national de Yosemite, le réalisateur s’est décidé à affronter cette montagne. Cette dernière n’a pas laissé de répit à l’alpiniste anglais David Knowles, 27 ans, frappé par un éboulis, et qui y a laissé la vie pendant une prise de vue d’une cascade.

La rivière Teklanika en Alaska : passage obligé pour atteindre le bus d’Into the wild (2007) de Sen Penn

Nombreux sont les randonneurs qui ont échappé de peu à la noyade pour réussir à toucher le bus du film Into the wild. Les courants de ces rivières sont parfois très forts et le niveau de l’eau monte rapidement, ce qui peut ainsi surprendre les amateurs de sensations fortes.

La départementale 37 de Monaco : le virage de tous les dangers dans La main au collet (1955) d’Alfred Hitchkok

Cary Grant et Grace Kelly, ce couple mythique formé pour le film d’Hitchkok a toujours fasciné. Cette scène, où Grace kelly est au volant d’un superbe cabriolet bleu en compagnie de Cary Grant est désormais célèbre dans le monde entier. Mais c’est aussi sur cette fameuse corniche  que la star a trouvé la mort, quelques années plus tard. Alors soyez vigilants quand vous roulerez, cheveux au vent, sur cette route de légende, mais dangereuse.

La Potash Road : la chute fatale des héroines de Thelma et Louise (1991) de Ridley Scott

La fin, comme tout le film est sublime. Poursuivie par une armée de policier, la voiture de Thelma et Louise semble s’envoler, pour ensuite retomber dans le « Dead Horse Point State Park » situé au sud de l’Utah. Le paysage est subjuguant, moins dangereux que ceux précédemment cités mais attention, la route est sinueuse.

L’île Hashima : Lieu mystique du film Skyfall (2012) de Sam Mendès

Situé au bord de la mer, telle une forteresse, cette île japonaise impressionne. Laissés à l’abandon, ses bâtiments délabrés, sont parfaits pour donner l’impression d’une ville fantôme. Pas étonnant que ce lieu ai été choisi par l’équipe de James Bond. Ancienne mine de charbon, elle a été délaissée par ses habitants quand le pétrole est venu conquérir le monde, la rendant obsolète.

Cette île est visitable depuis 2009 mais uniquement du port de Nagasaki. Son état général de dégradation ne permet pas d’ouvrir l’endroit à tous et les visites sont très exceptionnelles. Sam Mendès n’a d’ailleurs tourné aucune scène en présence d’acteurs sur l’île ! Le cadre a été entièrement reconstitué en studio, pour plus de sécurité.

View this post on Instagram

Skyfall 🔥

A post shared by Wen Qian (@wenqianchang) on

Pour les spectateurs assidus mais moins friands d’adrénaline, il est toujours possible d’aller visiter des lieux comme le Trésor, Al-Khazneh, un monument entièrement taillé dans la roche situé en Jordanie qui a servi de décors au film Indiana Jones et la dernière croisade (1989), où encore l’île de Kauai, à Hawaï (en réalité très paisible, mis à part des courants et des moustiques) des films Jurassik Park.