«Promare»: Hiroyuki Imaishi remet l’animation japonaise au cœur de l’action

ANIME Les pompiers et les mutants de « Promare » vivent des aventures trépidentes dans un film qui ne l'est pas moins, en salle le 31 juillet

Caroline Vié

— 

Promare d'Hiroyuki Imaishi
Promare d'Hiroyuki Imaishi — Eurozoom
  • Les pompiers intrépides de « Promare » affrontent des mutants pyromanes.
  • Un scénario brillant et des combats époustouflants sont à porter au crédit du réalisateur Hiroyuki Imaishi.
  • On pense à « Spider-Man New Generation » par la façon dont le film révise les codes de l’action et de l’animation.

C’est une des excellentes surprises que nous a réservé le dernier Festival d'Annecy en séance de minuit. Nouvelle découverte du distributeur Eurozoom (Les Enfants de la mer), Promare d' Hiroyuki Imaishi renoue avec les anime d’action en partageant les aventures d’un groupe de pompiers aux prises avec des mutants terroristes et pyromanes.

Ce film est le premier long-métrage sorti au cinéma du studio Trigger, qui a notamment produit les séries de science-fiction Gurren Lagann et Kill la Kill, disponibles sur Netflix. Un pompier rebelle et un mutant charismatique s’y affrontent avant de se découvrir un ennemi commun : un savant qui cryogénise les mutants au cours d’expériences atroces.

Des combats ahurissants

Promare, ça déménage et pas qu’un peu pendant près de deux heures de combats ahurissants. Pas étonnant quand on sait que le réalisateur a commencé sa carrière en dessinant des affrontements pour Evangelion ! Les créateurs jonglent avec les archétypes du Shonen Nekketsu , récit mettant en scène un héros défendant de belles valeurs de façon flamboyante.

Une animation à couper le souffle

Mais Promare provoque également un choc esthétique équivalent à celui de Spider-Man New Generation. Le déferlement de bastons dantesques à base de très gros robots multicolores est extrêmement inventif et le film ne laisse pas le temps de souffler.

Un scénario intelligent

Si les bagarres sont époustouflantes, ce n’est pas au détriment d’une histoire riche en rebondissements malins. La psychologie des personnages comme la description géopolitique de l’univers dans lequel ils évoluent sont extrêmement soignées. Promare n’a rien d’un divertissement décérébré. Le film offre une belle réflexion sur l’engagement et les sacrifices qu’il implique.

Un hommage aux pompiers

Au Japon, le film est soutenu par la FDMA, les pompiers locaux, comme l’indique son affiche. Ce partenariat est d’autant plus touchant après le terrible incendie criminel qui a ravagé un studio d’animation de Kyoto le 18 juillet. Difficile de ne pas penser à ce drame en visionnant Promare qui tire le meilleur parti d’une fiction brillante pour rendre hommage aux vrais soldats du feu.