VIDEO. Tarantino affirme avoir été en contact avec Polanski pour «Once Upon A Time in Hollywood»

CINEMA Le dernier film de Tarantino évoque l'assassinat en 1969 de la femme de Polanski, Sharon Tate

20 Minutes avec agences

— 

Le réalisateur Quentin Tarantino à l'avant-première de «Once Upon a Time in Hollywood», à Los Angeles.
Le réalisateur Quentin Tarantino à l'avant-première de «Once Upon a Time in Hollywood», à Los Angeles. — Sarah Stewart/Starface

Présenté au dernier Festival de Cannes, le film de Quentin Tarantino, Once Upon a Time in Hollywood, se situe dans le Los Angeles de la fin des années 1960, et parle, en filigrane, de l’assassinat de Sharon Tate par la Manson Family, une secte menée par Charles Manson. Margot Robbie joue le rôle de Sharon Tate, et l’acteur polonais Rafal Zawierucha se glisse dans la peau de Roman Polanski. Si Tarantino affirmait le contraire à Cannes, il a avoué ces jours-ci avoir été en contact avec Polanski dès la fin du tournage du film.

« Il a été mis au courant, et m’a contacté après la fin du tournage, par le biais d’un ami commun. Cet ami m’a appelé et m’a demandé ce qu’il se passait. Il a dit que Roman n’était pas en colère, mais qu’il était juste curieux », a expliqué le réalisateur à Deadline.

Réfugié en Europe

Roman Polanski étant toujours considéré comme un fugitif aux Etats-Unis, il n’a pas pu se rendre à Hollywood. Quentin Tarantino a donc fait lire le scénario à un ami, afin que ce dernier puisse appeler Roman Polanski, et lui dire de quoi il retournait.

« Ce que j’ai fait, vu que Roman est bloqué en Europe, j’ai demandé à un ami de venir chez moi et de lire le scénario afin d’appeler Roman pour lui raconter ce qu’il se passait dans le film. Et qu’en gros, il n’avait pas à s’en faire », explique le réalisateur de Pulp Fiction.

Cela n’a pas empêché Emmanuelle Seigner de réagir de façon extrêmement virulente à Cannes, accusant Tarantino d’avoir «piétiné» la vie de son mari…