Luc Besson en 2017 à Rome pour son film « Valérian »
Luc Besson en 2017 à Rome pour son film « Valérian » — FMB/WENN.COM/SIPA

POLEMIQUES

«Anna»: Accusations d'agressions sexuelles, échecs au box office... Luc Besson en pleine tourmente

La pente est bien raide pour le réalisateur et producteur qui doit faire face à l’échec en Amérique du Nord de son dernier film «Anna» qui sort ce mercredi en France

  • Le nouveau film de Luc Besson « Anna » sort ce mercredi en France
  • Une sortie à gros enjeux alors que la société de production est en procédure de sauvegarde et que le film a fait un flop en Amérique du Nord.
  • Le réalisateur doit également faire face à de nombreuses accusations d’agressions sexuelles

Mauvaise passe pour Luc Besson. Alors que son nouveau film Anna sort ce mercredi sur les écrans français, le réalisateur et producteur français, qui enchaînait les succès au tournant les années 1990 avec des films désormais classiques comme Le Grand bleu (1988), Nikita (1990) ou encore Léon (1994), joue aujourd’hui très gros artistiquement et financièrement alors que ses déboires judiciaires s’accumulent. Revue des difficultés qui bousculent le parcours de l’ex-star des box-offices et la sortie de son nouveau film.

Des films qui déçoivent

Alors qu’en 2014 son film Lucy battait des records (il est le plus gros succès historique du cinéma français avec plus de 52 millions d’entrées dans le monde), les dernières réalisations de Luc Besson sont des flops.

Son avant-dernière réalisation,Valérian et la cité des mille planètes, n’a pas convaincu, et cela, malgré le budget colossal de 200 millions d’euros. Malheureusement, Anna, son petit dernier qui sort en France ce mercredi, semble prendre le même chemin et doit déjà essuyer un bel échec en Amérique du Nord avec seulement 6,7 millions de dollars générés en deux week-ends. Le film, qui reprend méthodiquement les recettes classiques qui ont fait les succès du réalisateur, c’est-à-dire une héroïne aussi belle que « badass », ne convainc pas les spectateurs.

Sa boîte de production en procédure de sauvegarde

Situation sensible quand on sait que sa société de production Europacorp a été placée mi-mai en procédure de sauvegarde et cela pour six mois. L’entreprise définit cette décision comme une solution qui donnera les moyens de « négocier les termes d’un assainissement de la situation financière ». Cette dernière tente notamment de négocier l’entrée à son capital du groupe Pathé. En effet, l’entreprise subit une perte de 82,5 millions d’euros et doit à tout prix trouver des moyens de se ressaisir si elle veut continuer d’exister.

Les accusations d’agressions sexuelles se multiplient

Pour la revue américaine Variety, l’échec d’Anna peut notamment s’expliquer par les multiples plaintes d’agressions sexuelles portées à l’encontre de Luc Besson. Idée appuyée par David Ehrlich qui publie pour le site  indiewire.com 

Ce dernier évoque les neuf accusations, rapportées par Mediapart, dont est accablé le cinéaste et définit cette réalisation comme étant « un nouveau film sur une femme vide qu’il [le réalisateur] peut remplir de ses propres désirs ». Alors que la plainte pour viols de la comédienne belgo-néerlandaise, Sand Van Roy, a été classée sans suite par le parquet de Paris le 25 février, de nouveaux témoignages accablants ont été formulés. Une comédienne américaine, qui n’a cependant pas porté plainte, affirme par exemple avoir subi en 2002 des violences sexuelles de la part de Luc Besson. Après ces déclarations, certains soulignent ironiquement le fait que l’héroïne de son nouveau film soit victime de violences conjugales et droguée.

La situation pour ce colosse du cinéma français est donc bien critique. Reste à savoir s’il va réussir à convaincre les spectateurs français et européens et se sortir de cette dangereuse passe. Résultats dans une semaine avec les premiers résultats du box-office.